laisons parler les gens

  • Laissons parler les gens.

    Pin it!

    C’est pour demain. Le vote du second tour aura bien lieu.

    Une fin de campagne en queue de poisson. Les épouses
    aux avant-postes et les candidats retranchés.

    Au pays des Tamtam, radio trottoir a pris le pouvoir.

    Psychose et rumeurs. Le lot de ces derniers jours.
    Cédric en a fait les frais. Voici son adresse de blog
    cedric.uing.net

    Pas moyen de travailler sereinement. Hier, un client qui
    devait retiré des appareils à nos entrepôts, ne la pas fait
    sous prétextes que des bagarres se passaient à Limete
    aux abords des première et deuxième rues. Beaux dire
    que non, rien, ce n’est pas vrai. On verra lundi !

    Les employés des Nations Unies, qui habitent en bordure
    du fleuve ont été conseillés de se déplacer vers d’autres
    Lieux de vie et les hôtels.

    Plus l’indice de sécurité est haut, plus les primes sont fortes !

    Si nous faisions attention à chaque rumeur, à chaque bruit
    de trottoirs, soigneusement distillés, si vous voulez mon
    avis. Nous serions tous, sous tranquillisants ou en fuite.
    Peut être fous ! « Nzanga Mobutu a fui en Centre Afrique »,
    « Kabila est malade et il est parti », « c’est vendredi que çà va
    se déclencher » et j’en passe et des meilleurs.
    "Eddy Kapend est en fuite"

    On se calme. Deux morts à Djolo dans le Kasaï. Oui, deux
    vies interrompues ce sont deux morts de trop. Mais dans
    les pays occidentaux, lors d’élections entre libéraux, fascos
    et socialistes, combien d’incidents ? Combien de rixes ?

    Ceci n’excuse pas cela. D’accord !

    Le temps n’est tout de même pas à débiliter d’avantage
    une Afrique qui n’en à pas besoin. En RDC, nous avons
    60 millions d’habitants. Calculez l’impact ! Froidement !

    Par contre

    1700 morts chaque jour, en RDC, une des plus grandes
    catastrophe humanitaire que l’humanité connaisse. Pire
    Qu’au Darfour ! Combien de news et de « unes » à
    Ce sujet ? Cette situation dure depuis des années.

    Mais ceci n’excuse pas ce qui se passe. D’accord !

    Demain, la population se rendra aux urnes.
    Demain, les congolais écriront une page d’histoire
    Sans précédent pour la R.D.C.

    Que se passera t-il ensuite ? Qui peut le dire ?

    Demain, j’irai, avec mon appareil numérique de poche
    vers quelques bureaux de votes pour tenter de figer
    Cet événement majeur.

    Je prendrai des précautions. Je serai prudent.

    Laissons parlez les gens !