meutres

  • Crise Humaine

    Pin it!

    Identités meurtrières, Chaque jour, avec le flux des informations, la violence de nouvelles qui nous arrivent. Qui ne se dit pas ?  Que se passe t-il ? Où sommes nous entrain d'aller ? Cette situation que nous vivons, ne va - t - elle pas laisser des traces au delà du  fait même  de la fuite de  centaines  de milliers de personnes de pays en guerre, de pays pauvres, de pays meurtris ? 

     

     

     

     

    Accueil à "Raisons" multiples 

    Des décisions tombent. Peut être une image a t - elle eu 

    raison de l'indifférence ? L'Allemagne tire le train. Elle en 

    à besoin pour différentes raisons. L'opinion suit - il ?

    C'est une autre question. Des images tendent à nous

    le faire croire. 

     

    D'autres,  font des différences "accepteraient" les Chrétiens 

    mais pas les autres. Alors, que les refus de quotas sont 

    débattus dans les hémicycles. Dans la rue, dans nos villages

    dans la Cité, on fait de l'appartenance religieuse et pourquoi

    pas,  dans quelques jours, de l'appartenance "ethnique" un

    critère. Identités meurtrières écrivait Amin Maalouf. 

     

    Etre Solidaire : est ce être naïf ? 

    La Guerre d'Espagne en 36, a certainement été la dernière 

    que l'on peut qualifier de "Romantique". Si tant est que cet

    adjectif sied à une guerre ? Tant les hommes que les femmes

    se sont engagés  contre Franco,  contre le Fascisme et le 

    Nazisme. Ils venaient de partout et ils se battaient pour la

    défense de leurs idées. Ils étaient Solidaires et engagés. Ils

    étaient certains de se battre pour la Liberté, contre la Tyrannie.

    Ailleurs, on manifestait. Ailleurs, on laissait faire. Ailleurs, on

    armait. C'était selon que l'on était déjà fasciste ou pas. Ou 

    que l'on ne voulait pas voir ou comprendre. 

     

    Et nous, la maintenant ? 

    Face à nous , nous avons des populations désemparées. Le

    spectre de "L'Islamisme" plane. Les attentats de ces derniers

    mois ont encore renforcé l'idée que les autres sont des brutes

    et des barbares. 

     

    La Persécution des Chrétiens au Moyen Orient rajoute à cette

    peur.  Nous sommes solidaires de nos frères qui perdent leur 

    vie parce qu'ils sont Chrétiens et qu'ils le clament. Ecrire ces

    lignes me rappelle la phrase de Frère Luc, dans des "Hommes 

    et des Dieux"... Il dit à Frère Christian après leur tête à tête ; 

     

    "Laissez passer l'homme libre..."

     

     

    Un ami blogueur m'a traité de "Catho" il y a quelques jours

    dans un élan amical et fraternel. Une cause commune. Nos

    idées que nous défendons. 

     

    Je suis Catho et fier de l'être. Je suis Solidaire de ceux qui

    croient au Christ rédempteur et en perdent la vie. Le fait 

    de prononcer le nom de "Jésus" , ils sont sujets  à  être 

    persécutés, tués, chassés, dépouillés... Persécutés pour 

    ce qu'ils "sont" et non pour ce qu'ils font ou auraient fait. Ils

    sont tués pour leur foi. Leurs idées diraient les athées. 

     

     

    Cette persécution se passe dans un silence assourdissant

    et dans une presque indifférence générale des puissances. 

     

    Devons nous céder aux amalgames, et à la barbarie ?

     

    Je suis aussi solidaire de ces personnes qui frappent aux

    portes de l'Europe pour y trouver un avenir tout incertain

    qu'il soit,  un avenir meilleur que se que peut  leur offrir

    le pays d'où ils viennent. 

     

    Parce que je ne suis pas naïf, devant tant de manipulations

    tant de peurs semées au nom de la  tyrannie.

     

    Je ne suis pas assez naïf, pour croire que ces exodes, ces

    départs, ces fuites, n'ont pas des racines multiples, exogènes

    mais  aussi  endogènes. La coopération ne suffit pas. Les 

    Budgets alloués sont trop infimes. C'est de développement

    durable dont ils ont besoin. Un développement  Durable qui

    est basé sur des investissements créateurs d'emplois, et qui

    créent des richesses à répartir. Pas à laisser partir. 

     

    Etre Solidaire, revêt de la conscience humaine. De ce que

    nous pensons , nous les hommes,  ce qui est, Humain ou pas .

     

    Un politicien belge a dit ce samedi dernier, Louis Michel

    je le cite , "nous vivons une Crise Humanitaire Grave."

     

    Je pose ces questions :

    Vivons nous une crise humanitaire grave ?

    ou

     

    Vivons nous une Crise grave de l'Humain ?  

     

     

     

    Belle et Bonne Journée 

    Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s)

    Aussi !