ministre de la culture francaise

  • Aragon et aujourd'hui

    Pin it!

    Livré ici un poème de Louis Aragon.

    Ce poème m'a longtemps obsédé et

    je l'ai donc disséqué pour l'adapter

    à nos jours, nos actualités, celles de

    nos élites en mal de virginité.


    Il est ce poème adapté. Sa méthode

    (cé) le lai, était une tradition poétique

    ancienne reprise par Aragon pour exposer

    son dégoût de son présent, de l'occupation

    de la guerre, la seconde qu'il vécu. De la

    trahison de certaines élites, de la Résistance,

    de la collaboration, de l'amour de son pays, 

    de l'idée qu'il se faisait de la Nation.


    Ne pensez vous pas que la France à ce jour

    est quelque peux trahie par quelques uns 

    qui au nom de la notoriété s'adjugent des

    droits qui n'en sont pas ?


    L'affaire Mitterrand. Ne confondons pas les

    choses. L'homosexualité connue, ici n'est pas

    le sujet. Ce qui gène c'est l'équivoque avec

    les jeunes garçons. Ce qui gêne c'est le

    possible voyage sexuel et de pouvoir profiter

    de la pauvreté des autres.  Ce qui gêne c'est le

    plat servi à l'extrême droite pour se refaire une

    virginité sur fond populiste, alors que le Front

    avait été réduit à sa plus simple expression.


    Mitterrand peut il encore être un Ministre de 

    la Culture crédible. Poser la questions c'est

    un peux y répondre. 




    J’ai traversé les ponts de Cé
    C’est là que tout a commencé
    Une chanson des temps passés
    Parle d’un chevalier blessé 
    D’une rose sur la chaussée
    Et d’un corsage délacé 
    Du château d’un duc insensé
    Et des cygnes dans les fossés 

    De la prairie où vient danser

    Une éternelle fiancée 
    Et j’ai bu comme un lait glacé
    Le long lai des gloires faussées
    La Loire emporte mes pensées
    Avec les voitures versées 
     Et les armes désamorcées
    Et les larmes mal effacées 
     Ô ma France ô ma délaissée
    J’ai traversé les ponts de Cé 


    C, Louis ARAGON, Les Yeux d'Elsa, (1942) 


    Bonne journée, Bon Week-end et Bonne lecture.