mobutu

  • En Quatre Langues, A Quatre Voix

    Pin it!

    Exclusif, le groupe KINPHONIK de Kinshasa vient de sortir sa

    version en Quatre Langues et a Quatre Voix de l'Hymne de la

    R.D.C. "Debout Congolais". 

     

    C'est une première et vous pouvez l'écouter via ces liens ci -

    dessous, sur Facebook sur le Drapeau  ou via Soudcloud d'un

    clic ICI 

     

    Debout congolais, Hymne, RDC,

     

     

     

     

     

    Vous aimez ? Dites le. Partagez, sinon donnez votre impression

    positif ou négatif. Qu'en pensez vous ? 

     

    Pour vous aussi voici le texte intégral en français. Texte écrit par 

    le Révérend Père Simon-Pierre Boka, composition Joseph Lutumba

     

    Debout Congolais,
    Unis par le sort
    Unis dans l'effort pour l'indépendance.
    Dressons nos fronts, longtemps courbés
    Et pour de bon prenons le plus bel élan,
    Dans la paix

    Ô peuple ardent
    Par le labeur
    Nous bâtirons un pays plus beau qu'avant
    Dans la paix

    Citoyens
    Entonnez l'hymne sacré de votre solidarité
    Fièrement
    Saluez l'emblème d'or de votre souveraineté

    Don béni, Congo !
    Des aïeux, Congo !
    Ô pays, Congo !
    Bien aimé, Congo !

    Nous peuplerons ton sol
    et nous assurerons ta grandeur

    Trente juin, ô doux soleil
    Trente juin, du trente juin
    Jour sacré, soit le témoin,
    Jour sacré, de l'immortel
    Serment de liberté
    Que nous léguons
    À notre postérité
    Pour toujours

     

    Pour la "Petite" et la "Grande Histoire" de la R.D.C. 

     

    Cet hymne été validé en 1960 lors de l'Indépendance de l'

    Indépendance. Il fut remplacé par "La Zaïroise" en 1971, 

    aussi écrite par Boka.

     

    C'est en 1997, que "Debout Congolais" redevient l'Hymne

    Nationale du Pays. 

     

     

    Belle et Bonne Journée, Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s), 

    Aussi !

     

     

     

  • Quatre jours du Roi Albert II

    Pin it!

    Les quatre jours que passera le Roi Albert II marqueront dans

    l'histoire des deux pays et des deux peuples. Deux hommes

    ont un rendez-vous avec l'histoire. Le Roi Albert II et Joseph

    Kabila, Président de la République. Deux peuples revisitent

    leur histoire à travers et avec eux.


    Albert II, méconnu des congolais mais un symbole. Il hérite

    la succession du Roi Baudoin (Bwana Kitoko) pour les gens

    d'ici (Beau, bon garçon). Le symbole de l'Ex-colonie et de la

    passation de pouvoir. Cette passation si controversée et très

    certainement baclée. Mais l'histoire c'est l'histoire. On ne la

    refait pas. Mais on peut, on doit en tirer des leçons.

     

    Cinquantenaire-RDC

    Joseph Kabila, le Premier Président de la R.D.C., héritier de

    la prise du pouvoir en 1997 par l'AFDL et du renversement de

    feu le Maréchal Mobutu. Il hérite du pouvoir de son père Mzée

    Laurent Désiré Kabila, et des années de paupérisation accrue

    du pays par un pouvoir de 30 ans exercé d'une main de fer 

    dans un gant de velour par le Parti Unique entre autres aidé

    des prédateurs externes.


    Deux hommes, deux peuples qui revisitent avec tous, l'histoire.

    Qui l'imprègnent de leur statut d'aujourd'hui. Malgré des procés

    malgré les bavures du passé. Deux hommes, deux peuples qui

    sont tournés vers l'avenir. Le Roi Albert avec des affaires belgos

    belges plus Républicaines que royalistes, mais pas impossibles

    à régler en son Royaume. Le Président avec un défis à tous les

    étages de la fusée Congo. Les 5 chantiers et puis le reste.


    Une visite controversée, une visite qui se fera pour la grande 

    satisfaction de ceux qui vivent leur expatriation au Congo et

    de ceux qui y sont nés et qui sont congolais de souche, ces

    gens que l'on exhibaient en 1958 à l'Expo Internationale dans

    des vllages de brousse reconstitués. Pour ceux et celles qui

    sont les héritiers des politiques antérieurs, internationales

    et locales.

     

    Cette visite, cette commémoration, sera précédée ce 26

    juin, des obsèques de Floribert Chebeya, assassiné. Et

    puis, la relance du dosssier Lumumba et un dossier qui

    est introduit en justice pour réparation, contre des crimes

    de guerre. Une visite en dehors du olé - olé que l'on veut

    bien le dire, trop souvent. Pas si folklorique que çà, à vrai

    dire.

     

    logo-du-50-ans-RDC
    Crédit image : Radio Okapi


    Que d'autres pays n'aient pas eu le courage ou l'audace de

    commémorer cet instant de l'indépendance comme la R.D.C

    le fait, c'est leur affaire. 


    Ceux qui fêteront le 50tenaire ici en RDC, regarderont avec

    ces deux hommes, devant eux et pas uniquement dans des

    retroviseurs de l'histoire qui troublent trop souvent une vision

    de l'avenir pas très clair mais pas seulement obscure.

     

    Quatre jours du Roi Albert II pour marquer l'histoire.


    Bonne journée et bonne lecture !


  • Réponse à la question posée : Albert II à Kinshasa

    Pin it!

    Voilà la réponse à la question posée ici en janvier 2010

    plus exactement le 11 janvier.  Quand  pourrons  nous

    savoir que le Roi des belges .... ?


    Et bien la nouvelle est tombée par communiqué de la

    part du Conseil des Ministres restreint, "Le Kern", par

    la voix du Miinistre des Affaires Etrangères, Monsieur

    Steven Vanackere.


    Le Roi Albert II sera aux festivités des cinquante ans

    de l'Indépendance de l'ex. Congo belge.


    Dans les milieux aussi différents, que ceux officiels,

    de la rue, au Congo comme en Belgique, des voix se

    faisaient entendre pour qu'il en soit ainsi.


    Pour rappel, la dernière visite Royale à Kinshasa, date

    de 1985. Le Roi Baudouin était venu rendre visite au 

    Maréchal Président Mobutu.

     

    Cette présence relèvera moins du folklore comme on

    semble  vouloir le donner à penser certains, qu'un

    rendez-vous important, un pari sur l'avenir. 


    Bonne journée et bonne lecture !

     

  • Indigènes ... suites belges

    Pin it!

    Les Belges et les Congolais ont un passé commun.
    Quelquefois lourd de conséquences. Même si le problème de la Belgique n'est
    pas tout à fait le même que celui de la France Coloniale,
    il semble rester quelques scories à ébarber.

    En 1977, un capital avait été libéré par la Belgique pour le
    règlement du passsif des anciens combattants et de l'effort de guerre fourni
    par le Congo Belge de l'époque.

    Il semble que ce soit M. Le Maréchal Mobutu Sese Seko qui se
    soit servi de ce capital à d'autres fins.

    Le Ministre actuel des Affaires Etrangères a fait une demande à la
    Belgique afin d'examiner ce qui est possible de faire.

    L'effort Congolais

    Production accrue des matières premières, Cobalt, Zinc, Caoutchouc etc...

    Une production accrue de 16 fois dans certains secteurs.

    Les soldats congolais de l'époque, ont servis sous le drapeaux belge
    et dans les forces belges. Ils ont espérés pendant des années une
    reconnaissance nationale par le biais de l'octroi de la nationalité belge.

    Les campagnes menées par les saldats congolais se sont soldées par de beaux succès.

    Le Sénateur Dallemagne en Belgique demande réparation.
    D'autres voix se lèvent
    Vraiment, le film de Rachid BOUCHAREB fait des vagues.
    Indigènes n'est pas un film comme les autres. Il parle de se
    qui a été trop longtemps occulté.
    Ce n'est même pas, à mon sens, un film "militant", c'est un film
    de la vie que menaient les gens des colonies, tout simplement.

    Je ne le verrai pas à sa sortie. Je suis les débats
    et j'espère avoir des commentaires sur les appréciations positives ou négatives de
    ce long métrage aux accents de vérité.

    Questions que je me posent : Comment identifier et retrouver les Anciens Combattants congolais ?
    Y en a t'il encore ?

    tetiere202

  • L'Assemblée Nationale à siègé

    Pin it!

    La nouvelle Assemblé Nationale issue des élections du 30 juillet 2006, s'est
    réunie cet après-midi. Les Partis de Messieurs Gizenga (Lumumbistes) et Nzanga
    Mobutu, (fils du Maréchal Mobutu Sese Seko) ont rejoints avec d'autres, les rangs
    de la coalition de M. Joseph Kabila.

    Avec ces nouveaux apports de députés, la coalition de M. Joseph Kabila
    à la majorité dans le nouvel émicicle. Certaines rumeurs venant des régions
    font état de mécontentement par rapport aux décisions prises par M. Gizenga
    et M. Mobutu. L'apport de ces voix et de ces mouvements donne
    à M. Joseph Kabila, une plus grande marge de manoeuvre tant à l'Ouest qu'à Kinshasa
    et laisse augurer d'une victoire probable du Président sortant lors du second
    tour présidentiel qui l'opposera à M. JP Bemba.