moise katumbi

  • R.D.C. : Privilégier le Dialogue, Eviter le sang

    Pin it!

    Crédit Photo @DanyMasson 2011 Dans quelle direction ? 

     

    Comme sombrent les nations ….

    Quand la Vengeance écoute la requête du Fou

    Quand la Haine annule l'analyse et la Raison

     

     

    Losque j’ai commencé à rédiger cet article, les événéments qui ont fait des morts à Kinshasa, les 19 septembre 2016 et le 20 septembre 2016, lors de manifestations organisées par l’Opposition et qui ont été reprimées par la Polce (PN)  n’avaient pas encore eu lieu.

    Nous sommes entré dans un engrenage de la violence qui était prévisible, tant les positions défendues par les deux parties, Opposition et Majortié Présidentielle (MP) sont opposées.

    Je regrette, vivement ce qui se passe. Je me suis fait entendre via Twitter, sur Facebook et dans ce blog. “Chronique d'un carnage annoncé”. “Descente aux enfers”.

    Je suis outré de la manière utilisée par l’oppositon pour instrumentaliser la population avec des propos “Populistes”, “Ethniques” ou “Nationalistes”. Je suis déçu du silence du Président quant à ce qu’il entand et attend de ces semaines et mois à venir.

    Je me sent agressé, chaque jour sur les "réseaux Sociaux" tant la haine est perceptible, l'appel au sang y est criant. Sous couvert d'anonymes, sous couvert de l'appel à la Démocratie, c'est de vindicte dont il est question. J'appel les intellectuels à se mobiliser pour prendre leur plume et appeler de leurs voeux que le sang ne coule plus. Que le dialogue est nécessaire.

    Comme disait Mitterand, "Donnons le temps au Temps !" 

    Pour l’Opposition, à quelques Leaders près, “C’est tout, tout, tout ”, même le Chao, et le Néant SAUF Joseph Kabila. Sauf, le Dialogue afin d’arriver à un concensus sur une date “possible” à laquelle, les élections pourront se tenir. Etant donné le budget nécessaire. Les données nécessaires au bon déroulement de celles - ci.

    Cette note, n’a nul autre objectif que donner un avis quant à la situation actuelle d’une part et dire ce que je pense du déroullement de la campagne dans les jours et semaines à venir, en vue des élections en République Démocratique du Congo, d’autre part.

     

     

    Lire la suite

  • RDC : Et d'ici à décembre 2016 ?

    Pin it!

    Pour ceux et celles que la R.D.C. intéresse, pour ceux et celles que l'Afrique 

    est le Continent de l'Avenir mais aussi du coeur. Le moins que l'on  puisse dire les Médias Sociaux, les Mouvements de propagandes occupent le terrain de l'Info et de l'Intox.

    Ca s'énerve en bord du Fleuve Congo. Souvent de Bruxelles, Paris, ou Londres  pour ne citer que ces Capitales qui regroupent une grande majorité active de la  Diaspora congolaise.

    En phase ou non avec les réalités du pays. Loin de ce qui peut arriver. Mais accélérateur du débat. Un débat, qui souvent tourne à la polémique et  qui nuis à une visibilité objective de la situation. 

    Le pays et son peuple est un pays coloré, la parole est haute, le verbe y est cinglant limite vulgaire, mais le tout se passe toujours dans la bonne humeur et le sourire  aux lèvres. Le débat est passionné. Passionnant. Comme ceux et celles qui l'anime.

    Attention toutefois, ce tempérament accueillant, cette joie de vivre à la limite de l'insouciance, ne cache pas et ne doit jamais cacher la souffrance de cette population. Qui sans la débrouille et les arrangements ne peut s'en sortir.

    La vie, et la survie est une lutte de chaque jour. On ne badine pas avec ces  réalités. Les ingrédients d'une explosion sociale terrible sont la. La violence et la vitesse avec laquelle tout pourrait basculer est inimaginable et elle est pourtant perceptible dans les rues, les rassemblements de toutes sortes. Si cette foule devait bouger ? Ce serait cruel et  horrible.

     

    On est donc plus que jamais,  sur le fil du rasoir. La frontière est ténue en ce qui concerne la poursuite des débats verbaux, de la polémique  qui  est somme toutes, bien congolaise et des affrontements incontrôlés. 

     

     

    31 Juillet 2016 : Meeting, Effets de paroles, Préavis :  

    Le Leader charismatique de l'Opposition, Monsieur Etienne Tshisekedi a tenu meeting le 31 juillet dernier à Kinshasa en face du Stade des Martyrs, le long du Boulevard Triomphale. 

    Pour une rentrée, ce fut une rentrée triomphale. De nombreux supporters ou militants de l'UDPS et pas que, ont attendus Etienne Tshisekedi à N'Djili et l' ont aussi suivi lors de son discours de retour dans la Capitale qui longe le Fleuve Congo. Ils étaient selon les sources plus de 10 000 présents. Les images de l'événement ne trompent personne. 

     

    Avec Tshisekedi, ce qui est un paradoxe, une certaine  Jeunesse parie  sur l'Avenir avec de l'ancien. Avec le Passé. Populiste ? Direz - Vous ? 

     

    Autre paradoxe, en rapport avec celui à qui il s'oppose aujourd'hui. Il est UN TRIBUN souvent à la limite du Populisme, comme l'était le Maréchal Mobutu dont on récite encore dans les cités et les Provinces les discours. Tout le contraire du Président Joseph Kabila. Qui sait parler. Mais qui utilise peut le verbe haut. 

    Longtemps soutenu par les Démocrates Occidentaux, à l'époque du Maréchal Mobutu Sese Seko, il accepta même d'être son Premier Ministre. Ce que ne lui pardonnera jamais celui qui renversa la régime en place en 1997, M. Laurent Désiré Kabila, le Président assassiné. 

     

    Le hic avec l'UDPS sans aucun parti pris, c'est que beaucoup veulent la place. Quand Bruxelles communique et proclame, de Limete on réagit et Vice et Versa. Des communiqués dans lesquelles on peu lire quelquefois, "en tant que belges  et d'origine congolaise ....."

    Le passé à la vie dure et dure la vie pour beaucoup.

     

     

    Lire la suite

  • 56 Ans

    Pin it!

    C'est le 56ème anniversaire de l'Indépendance du Congo. 

    Une pensée pour la population et l'espoir que cette année

    se passera bien. 

     

     

     

    Lire la suite