moonwalker

  • Martin Luther King, Michael Jackson, Mandela...

    Pin it!

    Désolé mais le tollé qu'a provoqué le décès de Michael

    Jackson n'a provoquer que résistance à écrire à ce sujet.

     

    Il est difficile de penser que cet artiste n'a peut être jamais

    été heureux. C'est l'impression désagréable que pas mal

    de gens devaient avoir. Il avait tout. Il a tout perdu. C'est

    peut être çà le génie ?

     

    Moonwalker, le film, prend encore une autre dimension

    après qu'il est parti. Cette fuite devant les méchants

    ou les gentils qui désirent un autographe. Les décors

    tournés vers l'enfance. Ok, ils sont trois dans le film,

    mais celà ne gomme pas l'impression de rêves d'une

    trop brêve enfance. Une enfance volée.


    Pourtant, en regardant la cérémonie de mardi dernier et

    les discours prononcés, la tristesse des fans, ne laissent

    pas indifférent et de sa famille bien sure. 


    Les mots du révérend Al Sharpton, qui rappellent que

    l’artiste, Michael Jackson est un pionnier. Lisons ses

    mots ...« Quand Michael a commencé, le monde était

    différent. » Michael Jackson fut le premier chanteur noir

    dont le clip fut diffusé sur la chaîne musicale MTV. La

    salle est debout après cette intervention du révérend.


    L'émotion est à son comble. Il était bien un des King de

    la pop.


    Et oui, il faudra attendre le petit Michael pour que des

    artistes, ceux  de la mythique Motown soient reconnus.


    Que vient faire Martin Luther King la dedans direz vous ?


    Fin des années 50, début des années 60, Martin Luther

    King est déjà connu pour ses positions non violentes et

    sa détermination à lutter pour les droits des noirs américains.

    De tout les américains et de la race noire en général. C'est

    ce qui lui valu, d'ailleurs, de recevoir le Prix Nobel de la Paix

    en 1964 et d'être assassiné quelques années plus tard, le

    4 avril 1968.


    Martin Luther King voyait l'évolution des choses comme

    inéluctable.  Une suite logique dialectiquement implacable.

    Non sans luttes, mais sans violence. 


    Il pensait déjà début des années 60, que les noirs américains

    obtiendraient les mêmes droits. Que la loi suprimerait la 

    ségrégation raciale et que même dans les états du  Sud,

    cette ségrégation serait supprimée des textes légaux.


    Elle l'est effectivement dans les textes pas toujours dans les

    faits. 


    Il aura donc fallu attendre l'arrivée d'un autre phénomène, 

    musico-commercial pour que soit reconnu enfin le droit d'être

    noir et présenté sur une chaîne mondialement connue.


    C'est une nouvelle avancée. Non violente, sans revendications

    extrêmes, sans accusations. Seulement par le talent, le travail

    et la détermination.

     

    martin_luther_king_jr_freedom

    Comme le disait le révérend Martin Luther King,  « Si on dit

    que le pouvoir est la capacité à changer les choses ou la

    capacité à réussir ses objectifs, alors ce n'est pas le

    pouvoir que de s'engager dans un acte qui n'accomplit

    pas cela : et ceci quel que soit le bruit que vous fassiez

    et le nombre de choses que vous brûliez. »


    C'est en fait ce qu'avait fait Rosa Parks en 1955

    par son geste de "viol de la loi ségrégacioniste"

    entre autres, pour avoir refusé de céder sa place

    dans un bus. MLK rejoint le mouvement qui suit ce  

    geste et qui durera 382 jours. Le boycott des bus

    et la mise  en place du système de co-voiturage.

     

    parks_bus

    La Bus dans lequel Rosa Parks défia l'ordre.: Musée Ford

     


    Il y eu d'autres figures marquantes de cette longue marche

    pour les droits et la reconnaissance, d' autres parcours,

    d'autres idées, Malcolm X, Mohamed Ali pour ne citer qu'

    eux et puis l'arrivée du YES WE CAN.

     


    Nelson Mandela encore un autre, et justement un discours

    prononcé en son nom par Smokey Robinson, autre "géant

    de la Motown". Géant de la musique  tout court.


    « Souvent, les hommes se haïssent les uns les autres

    parce qu'ils ont peur les uns des autres ; ils ont peur

    parce qu'ils ne se connaissent pas ; ils ne se connaissent

    pas parce qu'ils ne peuvent pas communiquer ; ils ne

    peuvent pas communiquer parce qu'ils sont séparés. »

     

    Marthin Luther King : 1958

     

    Le temps est venu

    Quand vous entendez cet appel

    que le monde ne soit plus qu'un

    Des gens meurent !

    Il est temps de venir en aide à la vie

    le plus beau cadeaux qu'il nous ait été fait.

    .......

     

    Michel Jackson : We are the world

     


    michael-jackson

     

     

     

    Bonne journée et bonne lecture !