mots

  • Le Fond, des mots et des maux

    Pin it!

    Mots, Maux, Fond, Terre, Travail, Développement, Ecrire pour qui ? Ecrire comment ? Ecrire à propos de quoi ?

    En fait, je n'écris pas ce que les  lecteurs  attendent.  J'écris 

    ce qu'ils n'attendent pas. J'aime çà. Peut être aimeront ils,

    peut être pas. 

     

    Ne blesser personne, ne vexer personne, refuser l'outrance 

    et l'injure. Refuser le vulgaire. Ne pas s'y soustraire. 

     

    Ecrire à propos de tout. Du fond surtout, des mots pour dire

    des mots pour éclairer,  quant aux maux que le fond cause.

    Les maux réglés, le fond reste. Rien n'est donc fini. On attend la prochaine salve. 

     

    La Grèce par exemple. Emmanuel Todd parle, avec des mots

    terribles, des mots qui interpellent, et il traite des maux, plus

    que du fond de la crise. Il traite des différences de mentalités,

    il traite du Nord, du Sud. ET c'est combien intéressant. Intelligent.

     

    Chacun son prisme. DSK, Stiglitz, et  d'autres traitent du Fond.

    Mais ils occultent souvent les maux. Pas toujours. 

     

    Les TV du Monde entier nous montrent des Grecques hostiles 

    à Tsipras durant les négociations avec la Troïka. On nous fait

    miroiter la peur de sortie de l'Europe. Les TV du Monde traitent

    de tout et de rien. Emotion(s). La vie est un Thriller. 

     

    Après la négociations, il faut bien dire ce qui se passe. Tsipras

    se prend quasi l'ensemble du peuple Grecque contre lui. Il a

    trahi. Il n'est pas allé jusqu'au bout. Ceci ne gêne pas ceux 

    qui nous informent. Dire tout et son contraire en 72 heures. Ce

    qui compte. C'est l'Emotivité des auditeurs. Ce n'est pas leurs

    capacités à décoder ou à être critique quant à ce qu'on leurs 

    dit.

     

    Certains journalistes voudraient que  çà ne soit  pas  comme

    çà. Mais c'est le marché.  Il faut "Informer  sans réfléchir  à   la 

    situation. Sans se poser des questions  de  temps, d'évolution, 

    de dialectique, de comportements, de courants, ou des opinions,

    de l'opposition des contraires. No, No, No, comme chantait  AMY.

    Qui ne voulait pas aller en cure de désintox. Et nous alors ? 

    Go, Go, Go , .... 

     

    L'audimat, c'est de l'Emotion qui entraîne une émotivité extrême

    des auditeurs ou téléspectateurs. De toute manière dans 48 h,

    si ça tombe il y aura plus sensationnel et plus spectaculaire. Les

    Experts viendront ânonner leurs vérités. Le temps que çà se tasse

    et que l'on se taise quant au Fond. 

     

    Nous aurait on parlé de la Privatisation de la Monnaie et de cette

    régression démocratique qu'avaient les Etats à lancer la planche

    à billets quand cela paraissait utile ? Non ! Ce n'est pas le sujet. 

     

    Le développement durable, la relance, la confiance, la sécurité,

    c'est le travail. Le fond du problème est de trouver des solutions.

     

    Se gausser de la réduction du Temps de Travail, sans amener 

    de solutions alternatives. C'est stérile. En mathématique, pure

    et dure, que l'on nous dise comment répartir le Travail sur une 

    plus grande Masse de Chômeurs sans Réduire le Temps  de

    Travail. Le Développement Durable d'une nation, d'un pays, 

    ce n'est pas l'Aide Internationale ou 'ONU, ou que sais je ? 

    C'est l'industrie qui se développe. Les mati!ères premières

    que l'on transforment entièrement ou en produits semi finis.

     

    C'est la redistribution des richesses engrangées par ces  

    activités, y compris une agriculture autosuffisante quand 

    c'est possible. Et pour une agriculture autosuffisante  pour 

    un pays de plusieurs millions d'habitants, il faut un industrie

    en phase. pour l'entraient, la fabrication d'engrais, de voies 

    pour le transport et la logistique. 

     

    Nous sommes à l'ère, où des personnes pensent et croient 

    dure comme fer, que la Science Fiction nous rattrape. Que

    nous vivrons sous terre et que iRobot dominera. 

     

    Ces gens subissent de plein fouet la crise. Le chômage. Ils 

    manquent de repères. On parle de choses qui sortent du 

    contexte parce que nos manquons de réponses et que le Monde

    marche sur sa Tête. 

     

     

    Des Robot ? Des délocalisations ? Une déshumanisation  du

    Travail accrue qui crée un manque de confiance en l'avenir. 

     

    Aux questions simples, évidentes et qui ne trouvent pas encore

    de réponse(s). On oppose d'autre questions qui n'ont pour objet en

    fait, que Distraire  du débat la Question de Fond, la question qui

    reste Principale et Capitale. Parmi ces questions existentielles, 

    "les Etrangers" bien entendu, la "Sécurité", "le Terrorisme" mais

    ici pour ce sujet, on évite de rentrer dans l'analyse et dans le

    Politiquement "Incorrect". Il ne faut pas déranger. On nous sert

    des informations Manichéennes des Sociétés, des Moeurs, des 

    Religions , des Communautés. On ne parle pas des Guerres que

    nous menons par procuration. Des ventes d'armes. D'un autre 

    Terrorisme qui est celui de certains Etats. 

     

    Des Mots pour dire les maux de la vie. Les maux de ce monde.

    Les maux que créent les gens qui pensent en rond, parce qu'ils

    ont les idées courbes. Et que çà fait mal. très mal. A des millions

    de gens de cette planète, dont je suis bleu. Comme le ciel à mon

    réveil.  

     

    Belle et Bonne Soirée, Bonne(s) Lecture(s) Aussi ! 

      

  • Quand on parle d'accord et de remise en question

    Pin it!

    Ce qui est vrai pour certains ne l'est pas pour d'autres, et nous ne le 

    découvrons pas aujourd'hui. La Grèce remet en cause les accords 

    passés avec les Créanciers et entre autres la TROÏKA. C'est avec 

    presqu'une certain unanimité que le monde s'indigne. Y compris des

    gens comme vous et moi qui somme toutes, voient les cigognes qui

    passent mais n'en subissent pas trop les inconvénients.

     

    arcelor,mittal,ferblatilMittal, Ferblatil, Arcelor Mittal, Liège et la Belgique

    Eux aussi, ceux de Liège, ceux de Ferblatil avaient un accord pour

    ceux qui partent et qui subissent le désengagement de Mittal dans 

    le Froid et la Chaud en Belgique mais aussi en France et ailleurs. 

     Une catégorie de travailleurs, avaient un droit légal en Belgique, qui

    est de percevoir en cas de licenciement les "Indemnités de préavis 

    calculés selon la Grille dites Claes" l'arrivée au Gouvernement des Libéraux et de la NVA, l'arrivée de Chris Peeters, à changer la donne. 

     

    Que s'est il passé ? 

    Les travailleurs de 52 et 53 et 54 ans, presque en âge de Pré - retraites

    en échange de laisser tomber la Grille Claes et ces avantages, avaient 

    pu obtenir des Négociateurs, des "Garanties" quant à un statut spécial 

    dans l'attente de l'âge effectif de la Pré retraite, des indemnités sans 

    inquiétudes quant à la chasse aux sorcières (chômeurs qui refusent des

    emplois) puisque licenciés en masse. De plus on bloquait le calcul de

    leurs retraites en fonctions de ce qu'ils perçoivent lors de leur licenciement.

     

    Bon accord pour tout le monde. Mittal EPARGNE un fond de trésorerie très

    important en évitant ainsi de payer les fameuses indemnités de licenciements

    (pour certains cela tournait au alentours de 240 000 euro Brut soit un net

    poche de plus ou moins 130 000 euro). 

     

    Pour les travailleurs qui n'ont rein  demander à personnes et qui ne font que 

    subir cette situation, des lendemains, s'ils ne sont pas des plus joyeux,

    en tout cas, ils pouvaient limiter la casse sans être trop inquiet.

     

    La signature de la Loi Petters, le 30 décembre 2014, remet tout ceci en

    cause. 

     

    Les travailleurs licenciés, n'ont pas l'indemnité Claes, et ils sont repris 

    comme des chômeurs, sans statut spécial, devant même prouver

    chaque mois au moins 5 recherches d'emplois. Sous peine de se 

    voir exclus des indemnités de remplacement. 

     

    On le voit, les accords, se font, se défont et si l'on est dans l'actualité

    dans la PASSION  du moment on ne passe pas inaperçu comme ceux 

    de Ferblatil à Liège pou d'autres encore ailleurs. 

     

    Un Contre Maître de cette entreprise de Liège est allé au tribunal contre 

    l'accord qui avait été passé entre les négociateurs et il a gagné. La justice

    ne pouvant soustraire des droits à une personnes si elle ne les réclame.

     

    Le Conseil d'administration de Mittal est en Appel contre ce jugement. 

     

    Qui va aller contre la parole volée lors de négociations ? Qui va dire 

    non à la remise en cause des accords passés en 2014 ? 

     

    C'est fou tout de même, comme les paroles, les accords s'envolent ! 

     

    Belle  et Bonne Journée et Belles et Bonnes  Lectures, Aussi !