operateurs economiques belges

  • Opérateurs économiques belges en R.D.C.

    Pin it!

    Depuis le 29 avril un délégation d’opérateurs économiques
    belges est en visite en R.D.C.

    La mission se terminera le 13 mai 200 , après avoir fait
    la visites des provinces(Régions), pour mieux se rendre
    compte des potentialités du pays et de ses
    entreprises.

    L’objectif affiché est de détecter des opportunités
    d'affaires en RDC et de nouer des contacts avec les
    opérateurs économiques congolais et de donner aux
    participants une vision globale du potentiel de la RDC
    dans les secteurs de l'agriculture, du tourisme,de l'énergie,
    de l'eau et du transport.

    Lundi 30 avril se déroulait la première table ronde au
    Grand Hôtel de Kinshasa, sous la présidence de Mr.
    Jérôme Roux, Conseiller Economique de l’Ambassade de
    Belgique à Kinshasa. Son Excellence Olivier Kamitatu,
    Ministre du Plan, Mr. Albert Yuma Président de la F.E.C.
    (Fédération des Entreprises du Congo), les Gouverneurs des
    Provinces du
    Bandundu, de l’Equateur et de Kinshasa.
    étaient présents aussi des Sénateurs, et de nombreuses
    personnalités de différentes entreprises congolaises, Mme
    la Représentante des Congolais de l’Etranger.

    Première escale, mercredi 2 mai à Kisangani pour continué
    les tables rondes d’échanges et de dialogues entres
    opérateurs économiques, politiques et techniciens.

    L’échange et le dialogue sont centrés sur le thème « Potentialités
    et opportunités d'affaires dans les secteurs de l'agriculture,
    de l'énergie, de l'eau, du transport et du tourisme
    en RD. Congo dans les provinces de Kinshasa, Bandundu et
    Equateur ».

    La R.D.C pays au potentiel phénoménal

    Mr. Jérôme Roux, insiste sur le cadre de la mission qui est
    plurisectorielle qui concerne des entreprises des régions
    bruxelloise, flamande et wallonne actives dans le
    développement rural et en particulier: en agriculture (les
    semences, les cultures in vitro,les machines de
    transformation agricole, séchage du poisson et mise en
    valeur des produits de la pêche, pisciculture), en énergie
    (hydroélectricité, micro et mini centrales hydroélectriques,
    panneaux solaires, biocarburants, sociétés de distribution
    et commercialisation de l'énergie), en eau et assainissement
    (sociétés de purification d'eau spécialisées dans la
    production d'eau et la mise en bouteille, distribution et
    commercialisation de l'eau, sociétés d'assainissement et de
    traitement des déchets), le transport (des sociétés de
    construction de ponts, de pistes d'aéroport et balisage, de
    construction de routes, celles de desserte agricole, de
    transport public, de signalisation routière et fluviale,
    d'aménagement des voies d'eau, et celles actives dans le
    transport ferroviaire), en construction (briqueteries, logements
    sociaux), en tourisme (agences de voyage et professionnels
    du tourisme spécialisés dans l'écotourisme et dans le
    tourisme équitable).

    Quelques chiffres

    Sous exploitée et donc sous-développée, (un PIB / habitant =
    110 USD), la R.D.C. est un pays qui regorge d'immenses
    ressources naturelles avec un taux de pauvreté des plus
    importants au monde.

    Ces dix dernières années, on note un accroissement des
    investissements dans les secteurs minier, des télécommunications
    et dans l'espace audiovisuel. Cependant, des gros
    investissements sont nécessaires dans l'agriculture, les
    infrastructures routières, les chemins de fer, les voies
    navigables, l'industrie manufacturière, l'agroforesterie,
    le tourisme, l'hôtellerie, les banques, les logements.

    A ce jour si la croissance est de plus ou moins 6,5 % l’an.
    Des études ont révélé qu'avec un taux de croissance de 8%
    l'an, la RDC pourra atteindre le premier des OMD (Objectifs
    du Développement du Millénaire) vers l'an 2015-2016. Avec un
    taux de croissance de l'ordre de 10% l'an, la RDC
    pourrait atteindre cet objectif vers l'an 2011-2013. Tandis
    qu'avec un taux de croissance de l'ordre de 12% l'an, cet
    objectif pourrait être atteint vers l'an 2011. Réf. Mr.
    Paul Luwansangu Assistant/Unikin (Université de Kinshasa).

    Dans ce contexte, les entrepreneurs belges ont reçus un
    appel clair de la part du Président de la FEC, Mr. Albert
    Yuma. « Allez dans les Provinces, rencontrez des gens qui
    comme vous veulent faire des affaires et ne faites pas
    seulement du Tourisme »… « Nous avons confiance en vous
    ».

    poignee2

    Beltrade petit