oui aux chroniques

  • 14 juillet et une chronique sous la canicule des ondes

    Pin it!

    Annoncée, inquiétante, perturbante, dérangeante,  la

    nouvelle plate forme est arrivée.


    Premier test, première nouvelle note sur la nouvelle

    page remodelée.


    Juste pour vous dire qu'on est encore la. Pour dire

    aux  français et à la France,  "Bonne fête Nat", bon

    14 juillet d'ici de Kinshasa. On vous regarde, on est

    à l'écoute de ce qui se passe chez vous. Médiapart

    nous renvoi une actualité par un autre miroir, parce

    que nous le valons bien.


    A Kinshasa , Le Soir fut pensé, élaboré et envoyé

    sur les presses belges. Le Soir tombe ici à Kin et il

    y nait aussi. Ah, si on avait tout les jours 50 ans.

    Dans les pages Actu Eco, on apprend aussi que la

    RTBF Radiio  se débarrasse de  son Chroniqueur.

    C'est comme une pluie Tropicale, une info qu'on se

    disait depuis quelques mois qu'elle allait tomber sous

    la chaleur des ondes et du soleil.


    chronique2.jpg


    Celui qui  pose sans cesse la question de la position

    de l'homme face au système, en Belgique, en RDC

    à Prague ou à Bucarest, tomberait.


    Celui  des mots dits avec Ethique, des mots Poétiques

    sur fond Sociologique. Ces mots, nous sont interdits,

    parce que maudits par la gangraine de l' audimat. Son

    regard oblique qui rend moins obsur ce qui semble être

    obsur. Il ne plairait pas ? Il est vrai que le fond est ici en

    avant sur la forme. Quoi que ? Cela dépend si on est de

    l'école des Secrets Story ou des normaux de ceux qui

    savent ce que la vie est et qui n'ont pas besoin de se la

    jouer en live sur écrans voyeurs.


    Paul Hermant serait donc un mauvais paramètre de

    ou dans la grille. Il parait même que c'est lui qui leur

    a plombé l'écoute de Matin Première.


    Comme c'est un homme de presse, un homme actif

    c'est par papier du Soir interposé qu'on lui annnonce

    la nouvelle. Comme à ceux dont il parle    si  bien, de

    ceux  à   qui, il rend visite, chez Opel, ou  à Jupille ou

    dans les rues d'Anderlecht, au carrefour de nos vies,

    un soir tombé et les mots s'effacent.


    Allons nous réagir ? Est - ce une fatalité ? Cet homme

    la, qui combat par le verbe les fatalismes, haïtiens ou

    d'ailleurs. Allons  nous faire  "Causes Communes" avec

    cet  homme la ?  Cet homme la,  qui des  Balkans  aux

    villages  d'Afrique, recentre les  idées et ne nous laisse

    jamais indifférent. La Chronique c'est comme un Roman.

    Ce n'est pas un long fleuve tranquille, ce sont des bouts

    de vies qui s'égrainent chaque matin à 7,20 heures. Les

    unes  avec un humour décalé, les autres graves et des

    mots justes, ce n'est pas de lui, dont il parle.  Mais  des

    autres et aux autres.


    Un  groupe est né. Oui aux Chroniques de Paul Hermant

    sur  Facebook. Adhérez.  Dites que le service  publique à

    entre autres vocations de ne pas nous faire sombrer dans

    le  nivellement par le bas.  Parce que nous valons mieux

    que  çà. Que la poésie fait partie de nous  en chroniques

    en chansons. Que la Poésie verbalise la censure du beau

    et que le beau, c'est encore nous qui pouvons juger de ce

    qui l'est ou pas.


    Bon 14 Juillet  à ceux de Liège aussi.

    Bonne journée et bonne lecture !