paix

  • R.D.C. : Privilégier le Dialogue, Eviter le sang

    Pin it!

    Crédit Photo @DanyMasson 2011 Dans quelle direction ? 

     

    Comme sombrent les nations ….

    Quand la Vengeance écoute la requête du Fou

    Quand la Haine annule l'analyse et la Raison

     

     

    Losque j’ai commencé à rédiger cet article, les événéments qui ont fait des morts à Kinshasa, les 19 septembre 2016 et le 20 septembre 2016, lors de manifestations organisées par l’Opposition et qui ont été reprimées par la Polce (PN)  n’avaient pas encore eu lieu.

    Nous sommes entré dans un engrenage de la violence qui était prévisible, tant les positions défendues par les deux parties, Opposition et Majortié Présidentielle (MP) sont opposées.

    Je regrette, vivement ce qui se passe. Je me suis fait entendre via Twitter, sur Facebook et dans ce blog. “Chronique d'un carnage annoncé”. “Descente aux enfers”.

    Je suis outré de la manière utilisée par l’oppositon pour instrumentaliser la population avec des propos “Populistes”, “Ethniques” ou “Nationalistes”. Je suis déçu du silence du Président quant à ce qu’il entand et attend de ces semaines et mois à venir.

    Je me sent agressé, chaque jour sur les "réseaux Sociaux" tant la haine est perceptible, l'appel au sang y est criant. Sous couvert d'anonymes, sous couvert de l'appel à la Démocratie, c'est de vindicte dont il est question. J'appel les intellectuels à se mobiliser pour prendre leur plume et appeler de leurs voeux que le sang ne coule plus. Que le dialogue est nécessaire.

    Comme disait Mitterand, "Donnons le temps au Temps !" 

    Pour l’Opposition, à quelques Leaders près, “C’est tout, tout, tout ”, même le Chao, et le Néant SAUF Joseph Kabila. Sauf, le Dialogue afin d’arriver à un concensus sur une date “possible” à laquelle, les élections pourront se tenir. Etant donné le budget nécessaire. Les données nécessaires au bon déroulement de celles - ci.

    Cette note, n’a nul autre objectif que donner un avis quant à la situation actuelle d’une part et dire ce que je pense du déroullement de la campagne dans les jours et semaines à venir, en vue des élections en République Démocratique du Congo, d’autre part.

     

     

    Lire la suite

  • Réduction du Temps de Travail : Emploi et Choix de Société

    Pin it!

    rtt,réduction du temps de travail,syndicats,fgtb,csc,belgique,parti libéral,ps,parti socialiste,monde,planète,urss,bloc,est,ouest,société,vivre,guerre,paix,revenu universel,saint simon,19 ème siècle,dares,40 heures,loi du travail,code du trvail,droit au travail

    Edmond Dubrunfaut : "Les quatre âges de la vie"

    Les Temps de l'Homme (1988) 

     

    Le temps de travail est au cœur même de l’histoire du travail. Que ce soit en Belgique, en France ( où le débat fait râge et raller), aux Etats-Unis, dans les pays dits Émergeants.

    Est-ce la fermeture de Caterpilar à Gosselie, Charleroi en Belgique il y a deux  semaines , est-ce la fermeture de Alstom dans le ville de Jean -Pierre Chevènement, à Belfort, la semaine dernière qui me donnent l'envie d'écrire sur le sujet ? 

    Est-ce la morgue avec laquelle certains critiques, très intelligents pourtant, utilisée pour décrier, annuler, ricaner de ce qui est notre histoire. De ce qui est notre avenir. Et pas seulement l'avenir d'européens que nous sommes. Mais de la planète ? 

    Derrière la R.T.T. , il y a un choix sociétal. Un choix quant à nos priorités. Une préparation de l'avenir des générations futures. 

     

    Mais il y a les "Politiques" . En France, les "Primaires" Droite et Gauche vont exhiber les candidats. A Droite c'est comme dans un catalogue des 3 Suisses, à Gauche, c'est "En attendant Hollande". La Droite à tout mis en oeuvre pour la victoire de Nicolas Sarkozy, sauf, si la Justice se met à faire son travail. A Gauche, tout est fait pour que l'actuel Président soit le candidat élu.

    A n'en pas douter, les  "lieutenants" des Leaders négocient, promettent à l'un , à l'une , à qui un poste, a qui une assurance de promotion, à qui des alliances, sans les révéler , des alliances que l'on découvrira et révélera au public en temps voulu. Des alliances de dessous de tables. 

    Tandis, qu'en Belgique on persiste à nous faire croire que le Premier Ministre est Wallon, alors que les ordres viennent de Flandre et d'Anvers en particulier. ici on a menti aux électeurs. On avait qu'on ne ferait jamais çà. Et ils l'ont fait. 

     

    Mais revenons à nos R.T.T., notre Réduction du Temps de Travail :

    En France, Nathalie Kosciusko-Morizet (NKM) qui vient de révéler sa Candidature aux Primaires de Droite, donc à la Présidence. Nous dit. "Arrêtons avec les RTT, les 35 heures ce sont es histoires du passé, moi je suis dans le présent et le future, je ne suis plus en 2002, 2003".... Elle va vers l'"Ubérisation" de la Société. Ca veut dire quoi ?

    Tout le monde connait "Uber", les taximans qui offrent de leur temps et leur voiture personnelle, pour faire le Taxi. Ils ne payent pas la Franchise des Taxis traditionnels et professionnels, ils touchent ce qu'ils méritent selon le nombre d'heure(s) consacrée(s) à leur business temps plein ou d'appoint. Sécurité Sociale détournée. Le libéralisme à tout vent. C'est ce que nous vend N.K.M. en revendiquant la "Modernité". La modernité selon N.K.M. c'est de ne plus touché ou le moins possible de la Sécu, de ne plus dépendre de l'Etat. Que les pauvres de plus en plus nombreux le sachent et le sentent. Qu'ils n'aient plus les mêmes droits à la santé, l'éducation, les loisirs, la culture.

     

    Après tout, ils ont aussi un portable les pauvres, ou certains pauvres.

    Alors q'ils soient modernes dans leur pauvreté et leur misère !  

     

     

     

     

    Lire la suite

  • Trouver la Paix

    Pin it!

    Ce 25 mars 2016 est le dernier jour de deuil décrété par le Gouvernement.

    Zaventem - Baelbeek, deux noms associés à jamais dans nos mémoires,

    dans l'histoire de la Belgique, de l'Europe et du Monde en guerre contre 

    les semeurs de morts sans "Foi ni Loi(s)". 

     

     

    Lire la suite

  • Un peux d’histoire, de géographie, un peu de tout et de rien

    Pin it!

    Crédit Image : @DanyMasson / Nature Environnement 

     

    Sans vouloir enfoncer le clou, il est peut être bien de rappeler quelques notions historiques en ce qui concerne la religion musulmane, poser des questions aussi. Profitons de cet espace pour faire un brin de géographie aussi. A propos de Molenbeek. Mais aussi les frontières et l’Europe. Pourquoi pas ?

     

     

    Molenbeek - St - Jean est une des 19 communes qui constituent Bruxelles, qui est la Capitale du Royaume de Belgique. Elle est composée d’environ 96 500 habitants, de langue francophone, mais officiellement bilingue comme les autres communes de Bruxelles. C’est une commune belge, cosmopolite. C’est en 1800 que la commune reçoit ses premiers migrants, néerlandophones et francophones mais aussi, déjà, des français. A partir de 1900, des italiens, des espagnols et des portugais viendront s’y installer, y vivre, participer au développement. Plus tard, deuxième moitié du XX ème siècle, arméniens , marocain, turcs, pakistanais, africains mais aussi des pays de l’Est, la Pologne, la Serbie entre autres , s’ajouteront. De nombreux belges célèbres y sont nés. Ecrivains, peintres, footballeurs, pilotes et constructeurs d’avions, musiciens, architectes et nous en passons.

     

     

     

     

    Lire la suite

  • Une Russie qui s'engage d'avantage : Seule Solution ?

    Pin it!

    Unknown.jpegDans les précédents posts , nous disions  "Et si  Poutine  avait raison ?"

    Sans attendre la décision à l'O.N.U. quant à sa proposition de s'engager contre l'Etat Islamique, la Russie déploie des forces supplémentaires. 

    Lire la suite

  • Il y a huit mois, Charlie ..

    Pin it!

    Ah, si je savais dessiner. Je n'écris déjà pas bien. Alors dessiner ?!

    Ils avaient du talent les gars. Ce qu'ils nous manquent tous. 

     

    IMG_0296.jpg

    Même un mouton, je ne pourrais pas. Et quant à la boite, elle ne serait qu'un vulgaire prisme de lignes,  des perpendiculaires, plus des parallèles plus ou moins parallèles. Et des angles,  plus obtus  que droits. Cette boite serait un tas !

     

    Alors, je laisse à ma fille de 7 ans le loisir de composer à partir de ce qu'elle voit et entend.

    Ce que c'est  que la Paix pour elle, et vu du haut de son âge, de sa planète d'insouciance et de son enfance. 

     

     

    Tableau au crayon : La Paix

    Iman - 2015

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Belle et Bonne Journée

    Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s)

    Aussi !

     

     

  • AMANI, Danser pour Changer, Chanter pour la Paix

    Pin it!

    .jpg

     

    En février de l'année dernière, 25 000 festivaliers, contre toute attente, ont vibré  sur des Rythmes Africains avec pour slogan, "Danser pour changer, Chanter pour la paix". 

    2015, AMANI (qui veut dire PAIX en Swahili) remet çà les 13, 14 et 15 février 2015. 

     

     

     

    Une Affiche attrayante et de qualité mondiale 

     

    De grands artistes africains parmi lesquels : Habib Koïte du Mali, Ayo,

    allemande d’origine nigérienne, Alpha Blondi et Tiken Ja Fakoli de Cote

    d’Ivoire, Juliana Kanyomozi d’Ouganda, Fally Ipupa et Papa Wemba de

    RDC, Ismaël LÔ du Sénégal, Youssoupha, Gaël Faye, ... Deux ou trois de

    ces artistes internationaux seront de la partie en février ! Des chanteurs du

    Rwanda et du Burundi. 

     

    Les O.N.G. aussi 

    Les ONG ont un espace à elles. Les Organisations Non Gouvernementale 

    qui oeuvrent pour la Paix dans la Région sont non seulement invitées pour 

    y dresser des stands mais pour y sensibiliser les festivaliers à leurs actions.

    Expliquer, Danser, Chanter.... 

     

    De Spa à Goma en passant  par Kinshasa, pour la Culture et la Paix 

    Les Francofolies de Spa, le plus grand festival belge du mois de juillet à 

    en 2014 jetter l'encre et les micros à Kinshasa. Les Francofolies de Spa et

    de Kisnhasa, soutiennent le Festival AMANI, afin de faire rayonner dans le

    Pays,  la musique, la culture  congolaise et en faire un instrument de Paix.

     

    La musique pour retrouver notre "Humanité". 

    Jembe, Tambours, Guitares, danses et les Voix vont résonner pour la Paix

    pour que çà change. Des instruments pour montrer que l'on est pas résigné

    dans les Kivu et dans cette région, qui est une des plus meurtries, avec des

    supplices sans nom(s),  ou que nous avons du mal à nommer,  de la Planète

    en ce moment. 

     

    Des adresses et des contacts : cliquez sur l'image ... 

    amani,goma,spa,kinshasa,paix,franco folies,belges,rdc,jembe,danser,chanter,changer

     

    Belle et Bonne journée, Belles et Bonne Lectures, Aussi ! 

     

     

  • Washiba & les En-Chanteurs ... Michael Jackson revisité

    Pin it!

    washiba,paix,en-chanteurs,mutuashi,dombolo,michael jackson,tshiluba,lingala,swahili,mutuashi r n' b,moïse ilungaC'est devant un parterre de monde, une foule muticolore, d'âges différents et en délire que s'est produit le groupe Washiba  (avec les En-Chanteurs),  samedi dernier (19 novembre 11) , à L'institut Français, Halle de la Gombe. Un spectacle original et ambitieux, haut en couleurs, en émotions aussi. Michael Jackson revisité par les "Washiba" dans les différentes langues du pays. On a pu entendre des titres, comme "One day in your life", "We are the world" « Na bomoko tokolonga ». , "Earth Song", "The Lost Children" ou encore "Heal the World",  en Gikongo, Swahili, Lingala, Tshiluba ... Beat it sur un mutuashi endiablé, chacun, chacune se pressant pour aller communier sa joie sur la scène et dans la salle, par la danse avec le groupe. Ensemble on est plus fort !

    Collaboration intelligente. Pour donner du corps aux harmonies, "la Chorale les En-Chanteurs", pour les danses et la chorégraphie, "les finalistes du concours de danse Vodacom", en guest stars pour le final, Jean Goublad, Fiston Mbuyi, Yannick Ntumba, Djabi, Noemi Ebonda, Ekila, Sarah Kalume, entre autres 

    Le Groupe "Washiba" (deux années et demi d'existence) fidèle à son univers musical, "Mutuashi R'n'B", donne à voir et surtout à entendre une redécouverte  partielle du répertoire du Roi de la Pop, auto proclamé. L'intention est annoncée d'entrée de jeux. "Nous avons un message de paix, dans cette période de débats électoraux, nous avons besoin de ce message de paix, Michael Jackson est une évidence pour nous..." c'est en quelque sorte l'intro du spectacle.

    Avec Washiba la musique congolaise gagne en particularité et en diversité. Elle s'assure un bel avenir. Les particularités, sont les rythmes régionaux, le puits sans fonds de la musique dans les traditions du Congo, et du kasaï en particulier, en diversité, par l'importation de rythmes d'ailleurs, de sons différents, par le mélange des genres. A force de travail, (se sont des bosseurs) avec Washiba la communauté des musiciens apparait comme une évidence universelle.

    S'accepter selon les différences. La paix au centre de la scène, dans la salle entière, au centre du spectacle. Moise Ilunga un des leaders du groupe scotch littéralement l'assemblée par sa verve, sa présence et ses "mots" ... "tant qu'il y aura des peuples dans le pays, il y aura des différences d'opinions... il y aura diversité entre nous...  les hommes sont en train de s’entredéchirer... ensemble nous sommes plus forts, mettons l'accent sur ce qui nous rassemble.  Gouverner, c’est maintenir le balance de la justice ». Et la musique reprend le dessus  avec « Eart song », avec Washiba çà devient ceci ...  « tolembi kotanga batu bakufi na bitumba. Tosengi kimia na Congo,… Nzambe tozo kende wapi ? » ; « On en a marre de compter les morts de guerre au Congo. Nous ne demandons que la paix,… Bon Dieu où allons-nous ? ».

    Un très beau spectacle qui gagne à être vu et écouté. Faites du bruit, on en reparlera. 

    Bonne et belle journée, bonne lecture aussi.

  • Bonne Année 2010

    Pin it!

    Les heures s'égrènes et la fin de 2009 est la.

    Soyez heureux. JFK a dit, "Il ne faut pas

    chercher à rajouter des années à sa vie-mais

    plutôt essayer de rajouter de la vie à ses

    années."



    2010 est arrivé. Vive 2010 et Bonne Année.

    Bonana 2010 !

    Ayez l'envie d'avoir envie, n'oubliez pas les

    rêves et les merci. Parce que la vie a un prix.


    Soyez vous en toute choses et que l'année

    nouvelle soit une année d'amour et que les

     haines du passé et celles du présent ne soit

    plus que souvenir et disparaissent.


    Une année de Paix !


    Que la personne soit au centre des préoccupations

    de chacun(e) d' entre nous. 

     

    2010, Année du cinquantenaire de l'Indépendance

    de la RDC. Un jubilé d'or çà se prépare. La mise en

    place du Commissariat Général du Cinquantenaire

    par le Président de la République ne laisse aucune

    équivoque à ce sujet.

     

    C'est le moment propice pour uniformiser les vues

    de l'histoire, de faire de cette date du 30 juin 2010

    une date de mémoire du peuple congolais, digne 

    de ce nom. Mais pas seulement. Dépasser  sans

    oublier les écueils du passé. S'en souvenir sans

    se figer à elles. Lâcher cette bouée paralysante et

    nager droit devant. 

     

    Que 2010, Année du Cinquantenaire, année du

    jubilé d'Or, soit une année qui jette les ponts vers

    le futur, vers le développement, vers un espace d'

    entreprises privées et publiques viables avec des

    structures de plus en plus performantes. Que cette

    année 2010 soit l'année d'un Congo ouvert au

    monde, comme le coeur de son peuple toujours

    remplis d'espoirs, et épris de justice sociale. Une

    année de respect des droits humains et des genres.

     

    Que cette année 2010, puisse être l'année de la

    venue à Kinshasa du Roi des belges. Avec toute

    sa symbolique. Celle de nouvelles générations

    qui se rencontrent sur des bases communes.  


    Bonne et Heureuse année.

    Bonana 2010 !


  • La question du moment

    Pin it!

    Nombre de personnes passent par Kinshasa. Hommes

    d'affaires, onusiens, ONGiens, touristes, volontaires en

    milieux sociaux etc...


    Une question revient à chaque fois : "Que pensez vous

    de l'évolution du pays ?"


    Afrique Magazine ne s'y est pas trompé avec un slogan

    fort. Il s'affirme comme le magazine pluraliste et ouvert

    celui qui ouvre l'espace de la réflexion. "Une autre Afrique"

    Une autre Afrique, pas que guerre et désolation !

    C'est un peux la logique et le fil rouge de la réponse.

     


    Que dites vous, que répondez vous à cette question ?


    Tout d'abord qu'il est difficile de balayer d'un tour de main

    l'objet même de la question et qu'il y a tant à dire.


    D'emblée, çà va mieux. Il existe des indices qui nous

    laissent à penser que nous sommes dans la bonne voie.


    Impensable, il y a moins d'un an, de voir des opérations

    conjointes militaires en vue de pacifier le Kivu et l'Est du

    pays entre  l'A.P.R., (armée rwandaise) et les FARDC, Force

    Armée de la République Démocratique du Congo.  FARDC

    et APR ensemble à la chasse des FDLR et autres renégats

    qui sévissent dans la région. 


    La rencontre de Goma des présidents congolais et rwandais

    est un autre signe. Les "deux K", M. Kabila et Kagamé se

    sont vus en terre congolaise. Les "deux K". Cà nous rappelle

    la rencontre Kennedy - Kroutchev. Autres "deux K", autre lieux

    autre problème à résoudre. L'enjeux, à y regarder de plus

    prêt, n'est pas aussi différent. Une rencontre pour apaiser

    une région et le monde. 


    Cette rencontre sonne comme un cri. Ou plutôt l'échos à un

    cri de désespoir. Celui  des réfugiés, de ceux qui sont privés

    de leur terre, des ventres des femmes meurtris, des enfants

    sans repères, des hommes aux regards errants comme le

    lot de leur vie.

     

    Dans les ventre des gens de l'Est,  comme de ceux des

    autres régions congolaises, qui subissent la guerre.

    Il y a un cri. Il y a l'attente. Il y a un Lac qui s'assèche, les

    tam - tam qui appellent à la paix. Dans le ventre des gens

    de l'Est et des autres régions, le long du Fleuve Congo,

    il y à l'espoir !

     

    VéloTransport
    Photo : Luc Toussaint (à mentionner)


    Les travaux, les rencontres, les réunions internationales sont

    autant de signes positifs qui font croire, qui donnent à croire

    que le pays peut s'en sortir.

     

    L'opération "Tolérance Zéro" annoncée le 30 juin 2009

    par le Chef de l'Etat et ses effets au coeur d' un des piliers

    de l'Etat de droit, qui reste l'objectif clé,  "l'appareil juridique"

    mais ailleurs aussi  dans les fonctions des entreprises de

    l'Etat. 


    La crise financière d'octobre 2008, tombe mal.  Et dès le

    mois de novembre de cette année là, les entreprises minières

    ferment leurs portes. Et pour causes. Le cours des minérais

    s'effondrent, la Chine elle même est déboussolée. Dans les

    régions minières, la désolation. Une de plus.  L'offre devient

    plus importante que la demande. Le monde paye les pots

    cassés des spéculateurs. L'Afrique et la RDC n'y échappent

    pas.  


    En ce mois de septembre 2009, si on ne peut encore dire 

    que les voyants sont au vert. Les cours du cuivre et du

    nickel sont entrain de remonter. Une embellie sur les

    cours, qui se prolongerait équivaudrait à une plus grande

    accalmie financière dont le Congo à grandement besoin.

    Des  sources de revenus assurées pour l'Etat. Rappelons

    que la RDC compte 10% des réserves mondiales de cuivre

    et quasi 40% de Cobalt. 

     

    Vu sous cet angle, vous direz c'est très optimiste !

     

    N'occultons pas les problèmes rencontrés chaque 

    jour par les congolais. La lutte pour la vie, comme on

    dit ici. On continue de chercher la vie ! Sa propre vie,

    ses propres ressources pour le ménage, pour les études,

    pour la formation. 

     

    L'indice qui pose problème, en ce moment et qui ne fait

    que croître au fil des années. Le manque de formation.

    Les manques de l'éducation. Le manque au niveau de la

    recherche. Il y a eu déperdition ces 20 dernières années.

    Un gouffre à combler au plus vite.

     

    Cette question du moment reste tout de même avec

    un grand point d'interrogation et l'espoir.

     

    Bonne journée et bonne lecture !

     


  • Kivu, Sarajevo des temps modernes

    Pin it!

    Le Congo est un pays à part et il en paie les frais.

    Le Congo est convoité. Ses richesses enfuient dans

     son sous-sol sont convoitées.


    Le Congo est riche. Sa population est pauvre.

    Le Congo est grand, et ses habitants prennent

    les chemins de l'exil. Les uns forcés pas la guerre,

    les autres forcés par l'absence d'un avenir tout

    court.

     

    Comme le Congo est grand, c'est dans ce pays

    que la plus grande force onusienne est basée.

    Plus de 17 500 personnes. Combien sont ils à

    l'Est ? La ou le bruit des kalachnikov remplacent

    le bruit paisible des gens qui s'en vont aux champs.

     

    On annonce 3 000 de plus. Ils seront plus de 20 000

    donc, à pacifier le pays.

     

    Les belges en seront-ils et avec quel mandat ?

    La question est discutée dans les hémicycles du

    pouvoir. Les dernières sorties sous le béret bleu

    laissent un goût amer. L'âme des paras belges

    torturés et assassinés à Kigali planent sous les

    voutes du Parlement.

     

    L'environnement et le décor.

    L'environnement économique  mondial désastreux,

    les équilibres de forces géopolitiques remis en

    causes. On est dans un fameux foutoir, permettez

    l’expression.

     

    Il faut intervenir. A ce jour, personne n'en doute.

    Laisser ce bourbier s’enliser pourrait  avoir des

     incidences bien plus grandes si on y regarde à

    deux fois.

     

    Les rebelles, disent non à une intervention européenne.

    L'Etat congolais dit non à un nouveau contingent venu

     de l'Inde. Le Rwanda allier privilégié des USA, dans la

     région avec son voisin, l’Ouganda ne sont pas inactifs.

     

    L'Europe semble divisée quant à ses objectifs avoués,

    du moins. La Chine regarde ses accords remis en cause

     par la Communauté Internationale. C’est dire les implications

     internationales qui sont en place. C’est dire aussi, les implications

     que pourraient avoir les uns et les autres dans une  configuration

     de guerre qui s’enliserait.

     

    Bref, les ingrédients sont la pour servir de prétexte

    à n'importe quel "faucon" de n'importe quel bord, et

    pour hâter une fuite en avant que personne ne peut

    dire où elle mènerait réellement.

     

    Ne manque, qu’un Archiduc en visite dans la région,

    et qui se prend une balle, pour parfaire le tableau. Vous

    direz que des Archiducs, il n’en courent plus tellement

    les rues et les collines, mais bon, Sarajevo, reste tout

    de même un symbole de la connerie humaine. Prenons

    donc les exemples la ou ils sont.

     

    La crise économique et sociale qui commence à faire

    des ravages dans le Katanga, fer de lance de l’industrie

    Minière, en panne, elle aussi, viennent parfaire le décor

    d’un cataclysme aux dommages collatéraux incalculables.

     

    On ne sait pas à ce jour, qui veut quoi. Est-ce la paix ?

    Est-ce une volonté d’en découdre ? Est-ce la voie des

    négociations qui prévaut ?

     

    En attendant, 250 000 réfugiés supplémentaires ont pris

    les chemins incertains de l’exil, vers nulle part, vers d’autres

    déserts, d’autres désastres, d’autres maladies, d’autres décors

    dépouillés de toute humanité, vers le néant d’être né, un jour

    dans le Kivu, plutôt qu’ailleurs.

     

    Tout ce qui est or ne brille pas ! Ceux la le savent mieux

    que quiconque. Sauf, que l’or ici est aussi, Coltan, Zinc,

    Cobalt et autres pierres précieuses en tout genres.

     

    Envie d’aller prendre une Primus à une terrasse et de ne

    plus penser qu’a  savourer l’ambiance musicale et tout

    en couleurs de l’endroit.

     

    L’indifférence, avec ou sans Bécaud. Quelle serait belle

    écartelée, ou crucifiée, l’indifférence. Elle nous tue à petits

    coups, elle détruit le monde. L’indifférence.



     

  • Discours du Roi des belges à l'occasion des fêtes

    Pin it!

    N.D.L.R. (note de la rédaction) Je pense qu'en ces temps de
    fin d'année, de celle du début de la Troisième
    République au Congo, qu'il est de bon ton de publier
    ici, le discours prononcé par Albert II
    .Il y est question de plusieurs points sensibles du moment
    de la paix, des guerre, mais aussi et surtout du Congo et
    de la coopération entre les deux pays.
    Le propos n'est pas ici de commenter, mais de donner à lire
    et à la connaissance cette information qui vient de chez
    le "Grand Noko"

    Bonne lecture. Peut être une visite du Roi en 2007 au Congo ?

    Le Discours

    Je voudrais d'abord dire aux travailleurs de Volkswagen Forest
    et à leurs familles, ainsi qu'à ceux des firmes sous-traitantes,
    combien je partage leur profonde déception à la suite
    de la très importante restructuration de l'usine VW.

    Je sais que les autorités font tout pour trouver des solutions.

    Par ailleurs, il est souvent question ces temps-ci d'abus
    de biens sociaux et de ressources publiques. Je voudrais
    faire deux remarques à ce sujet.

    1.Aucune personne n'est au-dessus de la loi et la Justice
    doit pouvoir faire son travail en toute indépendance.

    2.Lorsque la justice établit des détournements, il me semble
    équitable que la réparation concerne tous ceux qui en ont tiré avantage.

    Mesdames et Messieurs, Le temps de Noël et du Nouvel An
    est une période qui nous prédispose à une réflexion sur la paix.
    Que faisons-nous, que pouvons-nous faire, pour être des artisans
    de paix dans notre famille, dans notre pays et même au-delà.
    Nous savons fort bien que l'absence de conflit ne signifie
    pas nécessairement la paix. La paix implique bien plus.
    Elle demande surtout que chacun cultive une attitude
    de respect et de bienveillance vis-à-vis de l'autre,
    quelle que puisse être sa différence.

    Dans notre monde, les grands comme les petits foyers de
    violence sont malheureusement très nombreux. Des antagonismes
    raciaux, ethniques ou religieux sont souvent exacerbés.
    Notre pays n'est pas indifférent à ces situations
    douloureuses. En effet, il joue un rôle actif en faveur de
    la paix et s'y emploie de différentes manières.

    Tout d'abord, par le dynamisme et la créativité de notre

    diplomatie. Cette année, par exemple, la Belgique a assumé
    la Présidence de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération
    en Europe. Cette Organisation est active notamment
    en Europe de l'Est et dans le Caucase. Au-delà de son mandat
    de base, l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération
    en Europe joue un rôle important dans le domaine des
    droits de l'homme, dans la protection des minorités,
    dans la liberté de la presse, dans l'observation
    d'élections libres et plus généralement, dans le
    développement de la démocratie.

    J'ai eu l'occasion de rendre visite à cette Organisation et
    à ses dirigeants en septembre, à Vienne. J'ai été frappé d'entendre
    ses responsables me dire combien la Belgique multiculturelle
    donnait à notre diplomatie une aptitude toute spéciale
    à rapprocher les points de vue, à trouver des terrains
    d'entente, et à promouvoir la paix.

    Ce sont ces mêmes qualités qui ont contribué au fait que
    180 pays ont choisi la Belgique pour devenir, à partir du
    1er janvier prochain, et pendant deux années, membre du
    Conseil de Sécurité des Nations Unies. C'est un beau défi
    pour nous.

    La diplomatie, hélas, n'est pas toujours en mesure de prévenir
    ou de résoudre des conflits. Il arrive même souvent
    qu'une force militaire soit nécessaire pour maintenir
    une paix fragile ou pour la rétablir. Aujourd'hui,
    plus de 1.100 de nos soldats sont déployés à travers le
    monde, principalement dans les Balkans, au Liban, au Congo
    et en Afghanistan.
    L'objectif de leur mission varie.
    Au Kosovo et en Bosnie notre présence consiste à
    prévenir une nouvelle guerre civile dans les Balkans.
    Au Liban nous participons au rétablissement de la paix. Au Congo
    nous contribuons à protéger la démocratie.
    Nous sommes
    présents en Afghanistan pour éviter le retour des Talibans.

    Fin septembre, j'ai rencontré à la base de Beauvechain, des
    unités en partance pour le Liban, et le Kosovo. J'ai été
    frappé par la motivation, l'engagement et la bonne préparation
    des hommes et des femmes qui en faisaient partie.

    Je saisis cette occasion pour dire à tous ceux qui participent
    à ces opérations que nous sommes fiers du travail qu'ils accomplissent
    et qu'en cette période de fin d'année, le pays tout
    entier pense spécialement à eux et à leurs familles.

    Il est encore un troisième moyen par lequel la Belgique
    contribue à la paix : il s'agit de la Coopération au
    Développement. La grande pauvreté, les privations et les maladies qui
    sévissent dans beaucoup de parties du tiers monde
    constituent une injustice sociale majeure, et il est vrai que
    sans justice il n'y aura pas de véritable paix. Le développement
    ne serait-il pas alors une définition moderne de la paix ?

    Notre pays contribue activement à des projets de développement
    dans 18 pays partenaires. De nombreux coopérants
    belges y travaillent et je veux aujourd'hui leur
    rendre un hommage particulier.

    J'espère aussi très vivement qu'un nouveau partenariat puisse
    se développer avec le Congo, où les populations ont tellement
    souffert ces dernières années, mais où des perspectives
    nouvelles s'ouvrent à présent.

    Voilà, Mesdames, Messieurs, quelques réflexions que je voulais
    partager avec vous à propos de la paix.

    Il est évident que notre pays, dans ses actions en faveur
    de la paix, partout dans le monde, ne sera vraiment crédible
    que si à l'intérieur même de nos propres frontières
    le respect mutuel, l'entente et la cohésion seront la
    réalité et pas la fiction. C'est le voeu que la Reine et
    moi et toute notre famille formons pour cette nouvelle année.

    A chacun et à chacune de vous nous souhaitons de chaleureuses
    fêtes de Noël et un heureux Nouvel An.

    Die Königin und ich, sowie unsere ganze Familie, wünschen
    Ihnen ein frohes Weihnachtsfest und ein glückliches neues
    Jahr."

    D'après BELGA