pauvrete

  • La Peine de Mort Sociale, çà existe ...

    Pin it!

    Illustration : "Le Vieux Guitariste" de Pablo Picasso 

     

    Malcolm X a dit : 

    "Si vous n'y prenez garde,

    les Médias vous ferons haïr les opprimés,

    et aimer ceux qui les oppriment" 

     

    Dès la naissance de l'Etat Belge, la question de "La Peine de Mort" et de son abolition est mis sur le bureau de quasiment tout les Gouvernements et Souverains qui vont se succédés.

    Jusqu'à 1996, année durant laquelle, "La Peine de Mort" est supprimée du Code Pénal en Belgique

    Il est a noté que depuis 1950, les condamnations à Mort, sont commuées en "Condamnations à Perpétuité". On prend pour "perpètre" comme on dit. Les exécutions sont supprimées dans les faits. 

    Sauf, pour les pays des "Colonies", le Congo Belge et le Ruanda - Urundi. N'étant pas considéré comme européens, (sic) les sujets ne bénéficient pas de la grâce qui est octroyée dans le Royaume. 

     

     

     

    Lire la suite

  • Pauvreté et Privilège(s), c'est quoi la pauvreté ; Témoignage

    Pin it!

    dalle.jpg

    C'est en 1992, que les Nations Unies proclament le 17 octobre , comme étant la Journée Mondiale de Lutte contre la Pauvreté. 

     

    Mais qu'est ce que c'est qu'être pauvre en 2015, en Belgique  ?

    Comment vit - ont ? Que fait - ont ? Quelles privations ?

    Et les autres, la vie sociale, comment çà se passe ? 

    Rencontre avec une personne sur le fil. Qui se dit encore privilégiée. Une personne qui se bat. Et pour qui la vie de chaque jour, c'est compter, élever les enfants, avoir peur d'être malade, pousser à étudier, vivre seul et en dehors des autres, et de toute vie sociale. 

    Interview d'une personne au bord de la pauvreté. Avec un passé professionnel de plus de 44 ans en Belgique et ailleurs.  Il a juste de quoi tenir la bouche au dessus de l'eau. Tenir en se privant de tout. 

    Lire la suite

  • Comment ne pas se poser des questions ? Impact des réfugiés sur nos Sociétés

    Pin it!
    Les opinions publiques européennes sont divisées sur l'accueil à assurer aux réfugiés. Choisir les bons et les moins bons réfugiés. Se protéger de ceux qui ne sont pas de même culture religieuse. En parallèle et de plus en plus,   un changement très net s'opère pour une approche Humaine et Solidaire. Et les contraires s'affrontent. 

     

    Au quotidien 

    C'est terrible il en vient de plus en plus. Que va t-on faire ? C'est une des questions que beaucoup de familles se posent devant leur poste de télévision. En lisant la presse du matin.Ou en écoutant la radio et les nouvelles qui se succèdent à propos des Réfugiés qui affluent.

     

    L'Europe parle de 120 000  (Cent vingt mille), Monsieur Jean-Claude Juncker parlait de cent soixante mille, il y a quelques jours.  (Cliquez sur l'image pour consulter les sources Europe , Pyramide des âges et populations des pays européens mais du Monde aussi

     

    Population UE.jpgLes chiffres parlent. 

    Pour un mathématicien, c'est clair, seuls les chiffres ont leur importance. Dans la gestion économique, comme dans la gestion humaine de la vie en société, la démographie, les statistiques, les études. Les chiffres permettent de  vérifier si tel argument en faveur ou discriminatoire tient la ligne ou pas.

     

    La venue massive et d'un coup, (même si ceci pouvait être prévu) est importante, soudaine. Elle choque à différents niveaux de la grille de décryptage de la situation.  

    Cent Vingt ou Cent Soixante mille : pour une population de 192 987 000  (Cent Nonante Deux millions  Neuf Cents Quatre-Vingt Sept mille) en Europe de l'Ouest et un Total pour l'Europe entière de 743 122 000 Hab. (Sept Cents Quarante Trois Millions Cent Vingt-Deux mille habitants).  

     

    Dans les faits. Nous sommes en présence d'une arrivée massive de  trois cent mille Réfugiés (300 000 Réfugiés) soit un rapport de 1 Réfugié Pour Mile habitants environ.  

     

    Le débat actuel et la fermeture des Frontière 

    Se prémunir. Se préserver. Doit on à ce point et en ayant connaissance des chiffres, compter , maintenant à l'unité en plus ou moins ?

    "Nous sommes à 300 000 , nous fermons les portes !  

    Nous parlons de personnes ici. Nous parlons d'êtres humains et de la misère du Monde. Dont, ni eux , ni nous ne sommes directement responsables.

     

    Et la démographie dans tout çà ? 

    Michel Onfray aurait dit au Figaro, que cette question est éludée. Qu'elle est évitée. Que nous restons sur l'émotionnel. C'est un point de vue. Difficile à admettre pour moi venant de Michel Onfray. Mais c'est son avis du moment.  Le facteur démographique dans l'U.E. est mis au centre du débat. 

    Ce facteur, qui n'est jamais totalement maîtrisé, il faut le reconnaître, par les Gouvernements, quels qu'ils soient.  Politique incitative ou dissuasive. Ca ne marche pas.  De tout temps,  l'immigration a  été une solution à des déficits, démographiques, de compétences, de taux de personnes en âge de travailler.  L'Allemagne ne se trouve pas une nouvelle virginité, comme le dit mon fils de 12 ans, "ils en ont besoins, c'est donc dans l'intérêt de tous".

    La population allemande vieillit, c'est le taux de chômage le plus bas de l'UE avec celui de la République Tchèque. C'est donc moins un sursaut de "culpabilité refoulée en rapport à l'histoire" qu'un besoin concret et réaliste. Une vision pragmatique de la situation. Les réfugiés sont un réservoir potentiel de main d'oeuvre pour des postes à pourvoir dans un avenir à court terme. Un besoin à court terme. 

    C'est un effort à la mesure des besoins. Et ceci n'est pas un jugement de valeur. C'est que la problématique est complexe. multiple et touche l'ensemble des piliers de notre vie en société.

     

    A cette phrase terrible "L'Europe ne peut pas accueillir toute la misère du monde" 

    Je dirai, quant à moi, que ce qui est massif et spectaculaire aujourd'hui reste minime en rapport à notre capacité d'accueil et à nos besoins.  

     

    Mais avons nous le choix, seulement ? 

    Si pour certains nous ne parlons pas suffisamment de facteurs aussi important que vitaux pour la survie des sociétés, la démographie, la préservation de nos valeurs, la préservation de notre histoire, et qe sais je encore ? 

    Cet exode,  ne s'arrêtera pas de si tôt. Il faut être aveugle et sourd pour ne pas se rendre compte que nous ne sommes pas prêts de l'explosion mais que c'est l'explosion.

     

    Les guerres qui ont été évitées et qui n'ont plus eu lieu en Europe, c'est historiquement un des acquits majeur de l'UE. Ces guerres ont lieu ailleurs. La fin des guerres qui engendrent la misère, l'exode, la perte de vies humaines, la destruction de populations entières, et de civilisations , quand Daesh ou Al Qaida prend le pouvoir. Ces guerres, nous ne les maîtrisons pas. Nous n'en connaissons pas la fin.

     

    Lors de meetings fin des années 80, des orateurs avisés et visionnaires , nous disaient sur les places et de leur kiosque, "aidons l'Afrique, c'est notre salut, il y va de notre avenir"  (NDLR Guy Coëme PS, Huy - Waremme). 

     

    Les Droits de l'Homme 

    Le droit international appliqué avec des variables aussi selon que la démocratie est implantée. Qu'elle est jeune. Qu'elle est naissante. Qu'elle est maquillée et ne sert d'alibi qu'a des dictateurs. Le droit International est à géométries  variables appliqué ou pas. Chez nous, nos démocraties, jadis en paix, alias assis, toujours remises en causes,  cette démocratie garantit "Les Droits de l'Homme" et paris ces Droits, il  garantit l'accueil des gens  qui fuient la guerre et la persécution,  devoir moral de les aider,  droit fondamental que les personnes en danger  ont et  exercent.

     

    Citoyens entre extrêmes et naïfs : Jamais dupes 

    Des actions spontanés de citoyens voient le jour.  Malgré, les peurs, malgré les discours véhéments, discriminatoire, malgré une droitisation ambiante en Europe, des actions spontanées vont croissantes. Les Lignes Bougent. Hier, ce n'était pas le cas. Aujourd'hui oui . Faisons en sorte que demain encore l'aube solidaire se lève chaque jour sur nos villes, nos villages, nos régions, et nos provinces.

     

    Comme je l'ai écrit plus avant dans ce texte. Ce sont des personnes dont nous parlons. Nous sommes tous confrontés à eux. Ils sont notre miroir. Ils sont nous. Ils sont de chaire et nous lions toute la détresse du monde dans leurs yeux. Nous agissons.  Nous donnons. Nous n'acceptons pas. On se pose des questions bien entendu. Mais par humanisme nous agissons. 

     

    La lutte des Contraires 

    Action Solidaire d'un côté.  Les égoïsmes de l'autre. Les contraires s'affrontent. La réaction de protection,  se durcit . Les tensions naissent de plus en plus virulentes. Fermetures de frontières. Abandon de l'esprit Schengen. Non aux non Chrétiens. Amalgames. Accusations. Questions quant au chômage et à l'avenir. 

     

    "Nous n'avons pas d'emploi, on nous dit que l'on va leur donner des papiers et du travail ?" 

    "C'est  qu'i y en a alors ? Pourquoi, nos fils, nos pères, nos mères, nos soeurs chôment elles ?"

     

    Prenons l'exemple bien d'actualité ; la lutte des agriculteurs.  Car pour certains, le fait que les Gouvernants d'aujourd'hui donnent des allocations aux autres et pas aux nationaux pas à ceux qui sont dans le besoin, "tout pour les réfugiés et rien pour nous"

     

    Les dernières manifestations d’éleveurs et agriculteurs en Europe et dans les rues de Bruxelles,  ont débouché sur des aides substantielles versées par l’Etat, c’est-à-dire par les autres contribuables, solidaire par ce truchement du malheur paysan. Le revenu des éleveurs est constitué pour bonne partie de subventions versées par l’Europe ou par les Pays. La profession d’agriculteur est cogérée par les agriculteurs eux-mêmes, qui obtiennent des pouvoirs publics protections, aides et prêt à bas taux.

     

    La crise agricole tient à des réalités économiques  (le marché mondial, la productivité en hausse, la surproduction, les contraintes écologiques) mais certainement pas à l’indifférence des  pays  ou de l'Europe envers les agriculteurs.

     

    Je pourrais parler des autres catégories de travailleurs, de Gestionnaires de PME, de Petits artisans, ... 

     

    Discours de haine, rejet de l'autre. 

    Une difficulté a accepter est attisée par des arguments dangereux. Chrétiens, Islamisation des nations européennes, Travail, Famille en Danger, Culture en danger. 

    Nos pays ne sont pas l'eldorado escompté et vendu à ces gens qui se réfugient ici. Nous vivons dans la précarité de plus en plus. Et cette précarité ne fait que croître.

     

    Est ce en remettant ces gens de l'exode à leur misère que nous vaincrons la notre ? 

     

    Les causes sont ailleurs. Les questions sont multiples et je n'ai pas la prétention avoir ne fut ce, qu'un dixième du quart de solution à apporter. Mais ce que je sais , au plus profond de mon être. Ce que j'inculque à mes enfants; ce que je tente d'expliquer à mes proches et à d'autres. C'est que pour avoir vécu dans les pays en voies de Développement. Avoir constaté et vécu leur pauvreté. Je sais ce qu'ils fuient. Je sais que je dois être Solidaire. 

     

    Parce qu'ils n'y peuvent  rien. Ils subissent. Tout comme moi. Comme nous. Comme Vous. 

     

    Quelqu'un peut il affirmer, qu'en renvoyant l'ensemble des personnes qui sont issues de l'immigration donnerait de l'emploi à l'ensemble des chômeurs de nos pays respectifs ? Les boucs émissaires ont la vie dure. Les idées faciles aussi.  

     

    Le Développement Durable 

    Des mots. Sans des investissements productifs de richesses. Sans une implication au delà des interventions de Coopérations Institutionnelles ou non. Sans attaquer les causes de tout ce gâchis à-aux racines du mal. Nous n'en verrons pas la fin. 

     

    L'Europe se serait elle relevée sans le Plan Marshall ? Non. Ou pas aussi vite en tout cas. Le Mur de la honte ne serait pas tombé. 

     

    Imaginons, comme Zep, être Titeuf qui se réveille, les bombes tombent. Nous avons perdus des amis , des parents, nous sommes en danger. Coup de pub de Zep ?  Dans les pays en guerre. A ce jour. De gens qui n'avaient rien. Seront demain des chefs. Parce que eux ne font pas de la pub pour aider et vendre des dessins et des mots. 

     

    Parce que ces gens , accaparent ce qui est abandonné, vendant du rêve, louent à prix fort aux ONG et aux Nations Unies, des biens qu'ils ont pris à d'autres ou qu'ils ont gardé. Ils les offrent à,prix fort. Et demain, ils auront des Hôtels, des Maisons, des Visas d'hommes et de Femmes d'Affaires. Des affaires réalises sur la misère des autres. Grâce aux guerres menées sur leur sols. Par ceux de chez eux ou d'autres venus d'ailleurs.

     

    Les guerres enrichissent toujours, des malins, des profiteurs sans remords. Ils sont peux. Mais ils seront forts. Très forts. Les guerres appauvrissent la majorité des  populations endogènes et exogènes. Elles ont des retombées dont on ne peut faire la somme que bien longtemps après. 

     

    Belle et Bonne Journée 

    Belle(s) et Bonne(s) Lectures 

    Aussi !

     

  • Paludisme et grippe A/H1N1 un combat inégalitaire

    Pin it!

    La grippe A (H1N1) à fait des morts ces derniers mois.

     

    Partie de l'Amérique du Sud, appelée un temps, la

    grippe Mexicaine, elle fait des ravages. Les pays se

    protègent et la population est appelée à force et de

    renfort de spots et autres messages à se protéger.


    Quoi de plus normal ? Les pays occidentaux ont en 

    mémoire ou on leur rappel à qui mieux- mieux, les

    ravages de la grippe Espagnole dans les années 18

    à 1920 qui avait fait plus de 400 000 morts en France.


    L'Afrique : Le Paludisme, la malaria


    La malaria, en Afrique tue plus d'un MILLIONS de

    personnes chaque année. En majorité des enfants.

    L'Afrique recense plus de 80% des morts dus à 

    cette maladie. Sources UNICEF.


    Inutile de dire  les conséquences que cette

    maladie à sur différents paramètres de progrès

    et de développement  économique. Il pérainise

    la pauvreté, c'est tout.


    Que faut il pour se protéger du Paludisme ?

    Moustiquaire imprégnée d'insecticide. L'accès 

    rapide à un traitement. Un traitement préventif

    pour les femmes enceintes.


    Bref, des mesures préventives et curatives. Si

    elle sont curatives, elles doivent être accessbles

    dans les 24 heures, ceci étant donné l'indice

    faible de combat de la maladie par des antis

    corps du fait même de la mal nutrition qui

    sévit dans les régions pauvres.


    Grippe A (H1N1) / Paludisme.

    Le propos n'est pas de mettre en opposition les

    deux maladies et les remèdes préventifs et

    curatifs qui y sont liés.


    Comprendre la différence, ne pas l'admettre.


    La question est de tenter de comprendre ce qui

    fait la différence entre une maladie qui fait en

    6 mois, plus de 600 morts dans le monde et une

    autre qui tue 1 000 000  de personnes chaque

    année ?


    L'écart entre le Nord et le Sud est criant. Des

    stocks de médicaments d'un côté et de l'autre

    des interventions "homéopathiques" d'aides

    à personnes en danger. En danger de bonne 

    conscience d'un côté, et ,  en Danger de Mort

    de l'autre !


    Des stocks qui ne serviront peut être pas. Nous

    le souhaitons. Et de l'autre, des stocks qui ne 

    serviront pas, faute de ne pas exister ou presque.


    Nous ne dirons pas ici comme certains qu'on en

    fait trop A (H1N1). Une vie est une vie. Et la n'

    est pas le débat.


    C'est une indignation devant tant d'injustices !


    1 milliards d'euros rien que pour la France ont été

    mobilisé contre la grippe A (H1N1) plus une

    campagne affolante au sens propre du terme. Les

    ténors de la politique de Droite comme de gauche

    en sont atterrés. 


    2,5 milliards sont consacrés par le Fond Mondial

    Sida contre la maladie et pour sauver 3 000 pers.

    par jour.


    Il y a de quoi s'indigner et réfléchir . Se dire que

    la fatalité n'existe pas. Ni pour les gens du Nord,

    non plus pour les Africains.


    Arrêter de gérer les crises, par l'EMOTION.

    Gérer les crises sur des faits ! Peut être une

    piste ? 


    Terminons sur ces vers de B. Lavilliers 

    ....

    C'est une ville que je connais

    Une chanson que je chantais

    Y a du sang sur le trotoir

    .....

    çà dépend des latitudes

    çà dépend d'ton attitude

    C'est cent ans de solitude .... 


    Bonne journée et bonne lecture !


  • Nouvelles tous azimuts

    Pin it!

     

    C'est hier, jeudi, que la dépouille mortelle de M. Le Sénateur

    Gaëtan Kakudji, Ex Ministre de l'Intérieur sous la Présidence de

    Laurent Désiré Kabila a été rapatriée  de Bruxelles à Kinshasa.

    Elle restera quelques jours dans la Capitale avant  son autre

    transfère vers sa dernière demeure sur la terre de ses origines

    le Katanga. 


    On annone Madame Hilary Clinton en R.D.C. pour le 10 août.

    Mme la Secrétaire d'Etat des Etats Unis sera à Kinshasa pour 

    deux jours.


    Hilary Clinton _ Washington


    Cette visite intervient dans le sillage du voyage Africain de M.

    Barack Obama et de son discours "Yes You Can". Dans la foulée

    aussi de la décision du F.M.I. de prendre des mesures en faveur

    de 22 pays les plus pauvres de la planète dont 75% sont 

    des pays d'Afrique Sub Saharienne.


    IMG_3177

     

    C'est aussi le moment de "désamour" entre R.F.I. Radio

    France Internationale, et le pouvoir de Kinshasa. La mise

    au point du Ministre de l'information, Monsieur Lambert

    Mende Omalanga est sans appel pour l'instant. C'est un

    bras de fer qui ne date pas d'aujourd'hui. 

     

    Difficile à faire passer la pilule. Une radio d'nformation

    Internationale peut elle être privée d'émettre ?

     

    Pour les autorités, il s'agit moins d'information que de

    désinformation. R.F.I. est accusée de se faire plus souvent

    qu'à son tour de propos qui tendent à déstabiliser le pouvoir

    de Kinshasa et ses institutions. Les rapports des différents

    organismes liés aux Droits de l'Homme viennent envenimer

    le débat.

     

    La question qui s'ouvre de plus en plus est la suivante,

    "vont ils nous donner des leçons continuellement alors

    que l'aide humanitaire dans les kivus, est de moins en

    moins altruiste et de plus en plus un enjeux stratégique

    et financier"...

     

    A suivre dans les prochains jours...

     

    Mais encore une pauvreté exploitée par des prédicateurs

    de tout poils misant sur la crédulité des gens qui face à une

    misère de chaque jour ont avant toute chose un besoin

    urgent de réponses toute faite.


    Ne plus se poser de questions, ne plus réfléchir. Croire. Peux 

    importe demain, les offrandes (argent) sont dispensées à ces 

    beaux parleurs à ces vendeurs de miracles aux âmes meurtries

    par la vie, par le fait d'être nés la où il ne fallait pas au moment

    où il ne la fallait pas. Mais comme le dit Maxime Leforestier," on

    ne choisit pas ses parents, on ne choisit pas sa famille, on ne

    choisit pas non plus  les trottoirs de Manilles, ni ceux de Paris ou

    d'Alger... "


    Prédications_DanyMasson

    Affiche publiciatire à caratère religieux...

     

     

    Le Boulevard du 30 juin, continue d'être remodelé et dans

    son prolongement, le Bd Colonel Mondjiba, de Socimat à 

    Kintambo magasin, voit aussi ses bas côtés dépourvus de

    leur parure, faite d'arbres et d'ombres. Manque à gagné

    pour les cueilleurs de Mangues, qui pouvaient se faire un

    petit plus sans trop de dépenses. Le côté "typique" et un

    tantinet "bucolique" du bd disparaît pour faire place à plus

    de fluidité de la mobilité. C'est à espérer et croire aussi à

    un futur aménagement de l'environnement de ce tronçon

    réhabilité.

     

    Bd Colonel Mondjiba 2006

    Le passé fait place à la modernité

     

    Bd Colonel Mondjiba_2009_Dany Masson
    Même endroit, que ci-haut, abattage  des arbres des bas côtés.

     


    Quant à Papa Wemba il a fêté ses 60 ans à l'hötel

    Sultani, sur l'Avenue de la Justice, le 17 juillet 2009.

    Bon et joyeux anniversaire à un des congolais les 

    plus talentueux et les plus populaires.

     

    PapaWemba_60ans_Sultani_Dany Masson
    Affiche face à lHôtel Sultani


    Pour en terminer avec ces notes. Demain samedi 1er,

    le jour est férié. Fête des parents. C'est aussi le jour,

    ou plus exactement en cette nuit du 1er août 2009 que

    les musiciens et amateurs de musique envahiront "la

    Rue du Jazz" en face de Wallonie - Bruxelles, Caf'conc

    et Ibiza Bar, pour rendre hommage à Moussa. Pianiste

    de son état, musicien dans l'âme, connu et reconnu par

    ses pairs. 

     

    Des notes pour qu'il gravisse les marches vers sa

    dernière demeure. Des notes de joie, des notes de

    de soutient à la famille, des notes de musique.

     

    Bonne journée et bonne lecture.

     

     

  • La malédiction de la fente...

    Pin it!

    Comme vous vous en êtes rendus compte, nous

    venons de glisser en marge, la couverture d'un

    ouvrage de Bernadette Tokwaulu Aena, intitulé,

    "La malédiction de la fente"...


    Nous sommes entrain de le lire et nous vous en

    livrerons nos impressions dans ce carnet de notes

    dès jeudi.


    Dès les 50 premières pages, le lecteur est pris par

    le style de l'auteur. On passe d'une culture à une

    autre, d'un continent à un autre, d'un amour à un

    autre amour, d'une religion à une autre en moins

    de temps qu'il faut pour le dire. Captivant sans

    préjugés....


    Introduction résumée, très résumée...

    Dans la culture bantoue, la fente, c'est à dire le

    vagin de la femme est un passage du monde

    des esprits des ancêtres vers le monde des

    humains.... L'homme chemine alors vers son

    destin humain sans possibilité de regarder ou

    de retourner en arrière...

     

    Mais ne vous fiez pas aux apparences." Honni

    soit qui mal y pense ! "

     

    Il ne s'agit pas ici d'un roman érotique. C'est un

    roman, de la vie et de la société congolaise et de

    la recherche des uns et des autres à sortir de

    leur pauvreté. Tout ceci se passe dans un Kinshasa

    en proie aux sectes religieuses, à la religion, à

    la foi, à l'animisme. Les races défilent dans le

    roman, comme elles défilent à Kinshasa.

     

    Bonne journée et bonne lecture...

    La malédiction de la fente 2_1

    Bernadette Tokwaulu Aena
    Bernadette Tokwaulu Aena

  • La Banque des Pauvres

    Pin it!

    Muhammad Yunus et la Grameen Bank prix Nobel de la paix.

    Enfin, dirons nous dans ce carnet. Le père du "Micro-Crédit",
    celui qui a changé la vie de milions de familles, de femmes,
    de pauvres dans le monde est enfin réconpensé.

    Son système de micro-crédit qui a été mis à toutes les
    sauces des grands organismes de l'aide aux pays en voie de développement
    est récompensé.

    Quel parcours ! Que de chemins parcouru !

    Mieux que ce que nous pourions notés ici, tentez de lire son
    premier ouvrage, "Une Banque pour les pauvres".

    Ci-dessous, la photo du Prix Nobel de la Paix. (source yahoo)

    1731947245-le-banquier-des-pauvres-nobel-de-la-paix-2006-s

  • 12,30 heures, l'aéroport est fermé

    Pin it!

    L'aéroport de N'Dili est fermé. Masina est ceinturé pour éviter des rassemblements de personnes, "chaque fois qu'il y a plus de trois personnes qui circulent, ils sont dispersés directement" me disent mes contacts de cette commune. Impossible de faire mouvement entre N'Djili et la ville. Impossible d'avoir de plus amples informations. Les radios émettent des messages chaque demi heures pour rappeller aux gens de rester chez eux et de ne pas bouger. COUP D'ETAT ? Rumeurs et spéculations. "Pas possible que J. Kabila bouge comme il l'a fait sans raison" me dit - ont. "Nous n'y croyons pas" me dit un autre. Dans les milieux expatriés et chez les hommes d'affaires et commercçants congolais, la crainte de pillages est de plus en plus présente dans les esprits. Combien de temps les militaires pourront-ils contenir la population ? Pour rappel les communes de Masina, de N'Djili et de Kimbanseke, à l'est de la ville, sont parmi les plus populeuses et les plus pauvres. La population pauvre est entassée dans ces communes. Rester plus de 3 jours sans salaire, sans vendre son pain, sans exploiter sa table, c'est affamer cette population. Dans ces conditions il sera très difficile de contenir les ventres creux et les empêcher de se soulever. Le ballet des négociations à commencé entre les représentants de la Communauté Internationale et les camps rivaux. Que çà débouche sur quelque chose de positif assez rapidement, c'est le souhait le plus fort de toute une population, kinoise, expatriés, congolais, pauvres et moins pauvres. Le Congo n'a pas besoin d'un autre conflit armé. (photos ci-dessous ; source AFP)