vie

  • L'Autre Qu'On Adorait

    Pin it!

    Catherine CussetrD'un trait, en presque apnée. Je viens de terminé "L'autre qu'on adorait" de la romancière, Catherine Cusset.

    Livre parut chez Gallimard 

    Lire la suite

  • Vendredi soir, Bougies allumées

    Pin it!

    Hier soir, comme annoncé, nous avons pensé à Bruxelles, 

    Les yeux vers le ciel, petites flammes de vie(s)...

    Des palmiers plein les cieux, nos pensées aux familles 

    A la vie qui continue parce qu'elle est belle 

     

    Crédit Photo : @DanyMasson

     

  • "Quand les hommes vivront d’amour, Charlebois, Vigneault, Félix Leclerc. "

    Pin it!

    La Musique pour

    Mémoire

     

    Tout droit(s) réservé(s) ©DanyMasson

    Crédit Photo : @DanyMasson / La Vie de Certains Hommes (GTM)

     

    Lire la suite

  • La Musique our Mémoire "Smoke On The Water"

    Pin it!

    La Musique pour

    Mémoire

    Tout droit(s) réservé(s) ©DanyMasson

    Lire la suite

  • La Musique pour Mémoire : "Virage"

    Pin it!

    La Musique pour

    Mémoire

    Tout droit(s) réservé(s) ©DanyMasson

     Crédit Photo : @DanyMasson / Parfum du Soir 

     

     

     

    Lire la suite

  • Friday Remember .. A Modave

    Pin it!

    Le 28 août 1943 était un samedi 
    Ce vendredi Nous nous souvenons 
    Remember JD 371 comme dit le Site 

    Un SIte dédié aux Héros
    Le Village est aux abois, le ciel en feu
    C'est l'Apocalypse comme le disent certains
    Le bruit des moteurs déchire la nuit
    Eviter les maisons, se sacrifier dans un pré

     

     

    Image 28-08-15 at 12.00.jpg

     

    Pour Voir le site remerberjd371

    http://www.rememberjd371.be/temoignages.htm

     

     

     

    Bon Vendredi à Tous et Toutes 

     

    Belle et Bonne Journée

    Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s)

    Aussi ! 

     

     

  • Des Murs ou des Passerelles ...

    Pin it!

    Epinglé ce Coup de Rage Elitiste de Jean Rochefort.  Qui, invité 

    par l'EX  garde  des Sceaux , Madame Rachida Dati,  pour  une

    fête de quarter dans le 7ème.  S'est indigné au nom des EVITES.

     

    Ce que dit Jean Rochefort .....

    "C'est ignoble non ?"

    "Moi, je la reçois [l'in­vi­ta­tion ndlr], mais pas la dame qui est gardienne chez nous. Elle travaille, paie ses impôts et a élevé cinq enfants qui ont merveilleu­se­ment réussi. Trois ont fait Sciences Po. C'est une mère courage, mais elle n'est pas invi­tée. Pourquoi ? C'est ignoble non ? Moi ça me révolte", s'est indigné Jean Rochefort. Il a bien évidemment envisagé d'adresser un courrier bien senti à l'ex-ministre. "J'ai pensé répondre à Dati : 'Je t'*******, ****** ! [le magazine a censuré les noms d'oiseaux, ndlr]. "Chiche ?", demande Le Point. Toujours aussi blagueur, l'acteur lance : "Vous avez raison, ça risque de lui faire plai­sir. Faut être précau­tion­neux. Si j'écris ça, je suis sûr qu'elle va me tomber dans les bras".

                                                                                                     

                                                                                                 Coup de Coeur : Laurent "Job"

    Mon Ami,

    Laurent a retrouvé un travail et sa dignité  avec, dans son

     domaine,  un CDI et  un poste  qualifié   à responsabilité. 

    Ceci après plus d'une année de "Galère".

     

    Alors Bravo mon  Vieux, j'espère rejoindre le "Club" des

    Utiles moi aussi très vite et très prochainement. 

     

     

    Et puis un Cadeau. Un clip, une chanson, un gars, un mec, un homme, 

    un chanteur qui à de la vie au coeur ou du coeur à la Vie. Ovation ! 

     

    Quand d'autres construisent des murs 

    Construisons des Passerelles 

     

    "C'est çà la France" 

    Marc Lavoine 

     


     

    Belle Journée, Bon Dimanche,

    Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s)

    Aussi !

      

  • Kinshasa, le calme semble revenir

    Pin it!

    Image 17-11-14 at 15.27.jpgLes incertitudes d'hier jeudi semblent levées, ce vendredi est marqué par un retour au calme qui se généralise dans la capitale et sur l'ensemble du pays.

    Hier, alors que l'on pouvait s'attendre à un regain de tentatives de manifestations, suite au débat qui devait avoir lieu au Sénat à propos du report des élections, les magasins, pas tous, mais certains, ont rouverts leurs portes, les banques aussi. Le business et la vie économique reprenaient doucement ses droit. 

    Après des pertes de vies dans les différentes lignes, manifestants et forces de l'ordre, on parle de plus ou moins 45 morts, les appels au calme de personnalités, tant congolaises comme Monseigneur Monsengwo, mais aussi des députés de l'Opposition et des Responsables du Pouvoir, semblent avoir été entendus.

    Crédit Photo : ©DanyMasson 

    Belle et Bonne journée, Belles et Bonnes Lectures, aussi !

     

  • La Vie l'Amour avec les En-Chanteurs à Kinshasa

    Pin it!

    La Vie l’Amour !

    Un nouveau spectacle des En-Chanteurs ! A Kinshasa c’est devenu à chaque fois un événement en soi.

    Les spectacles offerts au public sont souvent agrémentés de nouveautés. Cette année ne transige pas à la règle.

    Son lieu : allez je vous  livre une indiscrétion devenue peux à peux « un secret de polichinelle » USINE UTEX AFRICA.

    Ce sera probablement le premier spectacle donné à Kinshasa en un endroit caractéristique, unique, éphémère. Mais qui sait ?  

    L’endroit ; aura probablement différents qualificatifs « Garage » référence faite à la période ou mode et que la musique se faisait dans des endroits très caractéristiques pour le Rock Garage ou le Punk Sixties… Peut être quelqu’un ou quelqu’une dira c’est presque du « Underground  Café »  référence au Rock underground, l’art sous terrain dans des lieux typique. Nous voyons d’ici les "Andy Warhol" congolais, nous faire des fresques « Pop Art » dans un style très congolais de la caricature et de la dérision. Des couleurs aux murs.

    Donner une seconde vie à un lieux ou des personnes ont fait la renommée du Pagne et des Tissus congolais. Où des hommes, des femmes conduisaient des machines pour la renommée du Congo.

    Si les En-Chanteurs n’ont pas basculé dans le Rock pop Punk des années 70 et 80, les lieux vont surprendre, étonner, émerveiller.

    La vie l’amour en des lieux éphémères pour une histoire d’amour qui dure entre les artistes et son public de plus en plus nombreux.

    De longues  journées préparatoires de mise en place des voix, des musiques, des chorégraphies et la recherche du lieux qu’ils et elles voulaient magique, inédit.  

    Et puis l’équipe qu’on ne voit pas et qui est chaque fois en place, et qui arrive « in the  Cloud », dans les nuages.

    Avec Pierre pour régler "sons et lumières". Séb qui va régir en « Maître » le tout, technologies aussi diverses que variées et humains ! Sans oublier Eric, Nick bien sure, et puis Catherine et ses appareils qui captent la lumière pour écrire une histoire qui restera en mémoire et sur papier.

    Pour tenir de tels paris, de tels chalenges il y a cette équipe partagée et solidaire. Kinshasa – Bruxelles – Kinshasa – Paris. Les En-Chanteurs se préparent en partageant les infos. Ils travaillent dans le Cloud, dans les nuages. Jamais têtes en l’air. Tout est réglé comme sur du papier à musique.

    Vous révélez le menu ? Non ! Pas encore. Vous le découvrirez sur site en live, en directe. Venez découvrir nombreuses et nombreux la  fluidité  quasi naturelle des gestes en synchro avec les voix. Ce n’est pas évident !

    Partir d’une chorale, talentueuse certes, mais une chorale qui mue en un groupe, une troupe qui joue, qui chante, qui bouge. Ils et elles ne sont que des bénévoles, amoureux de la musique et de ce qu’elle leur amène comme joie et bonheur.

    Ce ne sont, ni des acteurs ni des professionnels et pourtant tout est intrigant et fluide. C’est comme si chacun, chacune joue sa vie à un moment donné. Pour le plaisir de donner à son public.  

    Tout sera prêt pour les 20 et 21 septembre 2013.

    Tout se met en place. 

    Dans un endroit qui à lui seul est un décor de spectacle. La vie l’Amour.

    Et vous pouvez imaginer qu’en ces lieux, de la vie il y en eu. De l’Amour aussi. Certainement. Rêver, s’évader le temps d’un spectacle. Le temps de quelques chansons.

    https://www.facebook.com/pages/Les-En-Chanteurs/171415765424

     

    PARTAGER : Vous pouvez d'un clic ci-dessus, vous manifester dès à présent via Facebook. Ecrire à des ami(e)s, vos familles, inviter d’autres à découvrir les En-Chanteurs, relancer l’article, en parler. Faire du bruit pour que les 20 et 21 septembre la fête soit complète.  

    Vous pouvez vous inscrire spontanément à partir de cette page pour des réservations.  

    La vie l’Amour tout un programme. Qui plus est avec Les En-Chanteurs.


    Belle et bonne journée. De bonnes lectures aussi. 


  • Iman, j'aurais voulu écrire comme Richard Bohringer...

    Pin it!

    Tu vois ma fille, ma princesse, ma chérie. Tu aimes tant que je t'appelle

    comme çà.  "Ma chérie". C'est fou comme j'aurais aimé écrire un livre. Un

    livre comme Richard Bohringer. Tu sais celui qu'on voit de temps en temps

    à la télé. Quand je te dis. Celui la, je l'aime vraiment.  Il parle, il écit, il sent

    les choses comme moi. Il vit.


    J'aurais aimé écrire le livre de nos routes parcourues ensemble. Toi encore

    si petite. Décrire la route, le bout de la route en lacets, l'odeur du  bitume

    sous le soleil. Et puis la piste. La piste à gauche avant Mbankana.Ibi et son

    puits.


    Mbombu Lumene c'est pas pour nous.

    Bombu Lumene, 

    C'est beau pourtant à droite, au bout

    Mbombu Lumene. Bateke.

     

    Ecrire ce que nous resentons quand  nous roulons, quand il fait sec, quand

    la voiture tressaute sur la route assèchée. La Drève qui de gauche à droite 

    est bordée  par les bois d'acacias, et d'eucaliptus. La drève nous fait sa haie

    d'honneur. Ta haie, d'honeur. Ma belle. 

     

    Ecrire, qu'au bout de la drève, longue de plusieurs km mais droite jusqu'à l'horizon.

    C'est la  savane. Ses herbes hautes. Et tes yeux écarquillés. Tes yeux. Ô mon Dieu

    Tes yeux.

     

    Ecrire, qu' ici la piste est simplement tracée. Pas comme ailleurs, bombée, jaune,

    sèche glissante après les pluies fortes des tropiques, avec des fossés profonds

    de chaque côtés. Non. Ici, on se croirait encore ailleurs, paysage presque vierge.

    Ici, on ne passera pas la nuit dans la  chaleur de la carlingue de notre Jeep, parce

    qu'elle a glissé dans le bas coté. Nous n'attendrons pas qu'on vienne nous aider.

    Des villageois, réveillés à 1 heured du mat, sortis des matelas à même le sol, et

    des guides, pour creuser entre tôle et terre  la  colline qui nous retient dans son

    flanc dans ses bras de boue.


    Et toi qui dort. Epuisée. Confiante.

    Tu es avec moi. Tes frères aussi.

     

    J'aurais aimé écrire pour que tu te souviennes. pour que rien de  nos

    instants ne disparrraisse dans l'oubi de la vie qui happe. Ah la vie. 

    Et la terrasse, notre Manguier au fond du jardin. Tchouppy.

     

    Ecrire, les grillons qui chantent et leurs sons qui  s'en vont, puis reviennent,

    rythmés par les vents. La chaleur du soir, le soleil du jour. Et nos regards qui

    se coisent. Tes yeux émerveillés, qui m'émerveillent. Je te regarde au milieu

    des Cossettes de Manioc. Adoptée par les paysans, nos amis, par les ouvrières,

    par les porteurs, les laveurs, ceux et celles qui font la farine des citadines.

    Et leurs pagnes colorés que tu aimes tant.

     

    J'aurais voulu écrire,

    comme Richard Bohringer.

    Je t'aime ma princesse.

     

     

    Iman, Ibi Village, Micro-Cossettes, Fufu, Manioc

    Cédit photo : DMAsson

     

    Belle et bonne journée, Bonnes lectures aussi !

  • BBerryPola, Kinshasa & Muanda

    Pin it!

    Il y avait les "Polas" à partir desquels nous pouvions tirer des

    instantanés, des épreuves incorrigibles. L'intitulé BBerryPola

    fait référence à cet esprit de prises de vues mais à partir d'un

    smart-phone. Même esprit saisir l'instantané brut à partir de la

    voiture, ou d'ailleurs ... Moments saisis à Kinshasa et Muanda

    une des options les plus libres existante et qui livrée brute  sur

    papier ou sur la toile (seulement virée au Noir et Blanc) laisse

    place à la découverte et au voyage de ceux qui regardent les

    images ainsi livrées.

     

    BBerryPola
  • Kinshasa, la vie reprend ses droits

    Pin it!

    Doucement la vie reprend le dessus. Les grands magasins que
    l'Express, City Market ont ouvert dès 14 heures.

    24 mars Avenue du Commerce croisement CHU

    24 mars Croisement Vodacom

    24 mars Char MONUC

    24 octobre 2006003_edited

    Une pensée pour les familles qui ont perdu un être cher durant
    ces deux jours.

  • Blog, virtualité, actualité, infos, intox ...

    Pin it!

    Ecrire sur une toile, poster, ses réussites, ses raclées.

    Ecrire pour écrire. Ecrire la vie, ses joies, ses
    hauts et ses bas. Parler des autres, témoigner ! peut être ?

    Les journalistes, les photographes professionnels se posent des questions.
    Aujourd'hui, ce ne sont plus seulement les reporters, les
    journalistes ou les agences de reportages qui font l'actualité.
    Les techniques de la communication se démocratisent. Elles sont
    à portée de plus en plus de monde.
    Les événements, catastrophes ou exploits sont de plus en plus,
    rapportés par des "amateurs".

    Ils sont souvent spectateurs et acteurs à la fois
    de l'événement. Il suffit seulement d'envoyer des "rabatteurs d'infos"
    aux aéroports pour obtenir "la photo" , "le film".

    Lors du Tsunami de décembre 2004, ce sont des
    photos et des films d'amateurs qui passaient en boucle
    sur les chaînes de TV dans le monde entier.
    Même chose pour d'autres événements, il n'y a qu'à se
    rappeler la catastrophe du Concorde à Paris. Mais aussi
    des images prises sur le vif dans des manifestations
    aux quatre coins de la planète.

    Est-ce un bien ? Est-ce un mal ?

    L'information est entrain de muter. Elle a muté avec
    internet mais restait aux mains (l'est encore) de "spécialistes"
    qui jugent de qui, de quoi et de quel
    lieu il faut parler.

    Il suffit de s'attarder sur les temps réservés aux
    actualités télévisées d'un point de vue géographique.

    Les résultats sont effarents. Un continent comme l'Afrique est
    souvent réduite à une peaux de chagrin. Pas que
    l'Afrique d'ailleurs. Nous comptions en juillet 2003, 238 pays
    dont 191 indépendants représentés à l'ONU. Ils sont répartis
    sur 5 continents (certains disent 7) et nous sommes
    à plus de 6,5 milliards d'habitants.

    De combien de pays parle t-ont ?
    De quelle région parle t-ont ?
    De ce point de vue, il y a une certaine
    "inégalité" entre régions, personnes, etc...
    Est-ce à dire que les populations d'une région
    vallent moins qu'une autre ? Ou est -ce que les
    news (nouvelles) se font sur fond d'audimat ?
    Que voulons nous voir aux actus ?
    Ne sommes nous pas responsables de cette surmédiatisation régionomondiale ?
    Il suffit de voir, par exemple, un blog avec
    les mots "sexy", "sexe" ou "intime" et encore "filles",
    ils sont au hit parade des visites. Parlez de votre
    patelin, de votre église, de votre mosquée ou de la
    sinagogue que vous avez visité à Pragues ou en Israël
    et vous êtes lus, oui, pas à la hauteur de
    votre espérence de communication. Parlez de votre soubressauts en
    affaires et vous verrez que ce n'est pas le pied.

    Phénomène de vie ou de mode de vie.
    La société qui se radicalise et se soldatise de plus
    en plus, réclamant comme dans la Rome Anthique du pain
    et des jeux. Sauf que les jeux sont ici
    de plus en plus cinique. Puisqu'il s'agit de
    voir le mieux possible comment s'est passé l'attentat commis
    et avec svp suffisamment d'hémoglobines pour satisfaire ou dégoûter,
    le bloc opératoire des Urgence du Cook County Hospital
    de Chicago, avec Dubenko en grande forme.

    Qu'en est-il ? Que mutation il y a.
    L'info circule par d'autres prismes que ceux des pouvoirs
    souvent senceurs. Ce n'est plus seulement "Ciné Revues qui
    parle de votre chien, de votre mari ou de vos
    bobos aux coeur, mais vous. Serions nous devenus nos
    propres paparazzis ? Non ! Pas encore. Peut être

    un besoin d'exister autrement que seulement vus par
    les autres.

    Une manière de se faire sa thérapie. Comme chantait J.J. Goldman
    à propos des humanitaires...
    "Y'en a qui partent en Orient
    En Afrique ou en Asie
    Pour y soigner les enfants
    Et pour s'y soigner aussi yéyé".

    Mais le blog, après tout, c'est peut être tout
    simplement la vie. Pas celle des télés ralités, des
    reality shows, ceux qui font consommer des sms et des
    coups de fils en tapant 1,2 ou 3.
    Non la vie !
    Avec ses coups de boules et ses coups de gueules,
    les pelles que l'ont prend et qu'on veut toujours
    effacer pour faire mieux ou autre chose. Entreprendre et
    se défendre contre les fléaux d'où qu'ils viennent.
    Les coups dures, les surmonter, les dépasser et les
    raconter. La vie, quoi !
    Rebondir et rebondir encore. Et sois même le dire.