vital kamerhe

  • R.D.C. : Privilégier le Dialogue, Eviter le sang

    Pin it!

    Crédit Photo @DanyMasson 2011 Dans quelle direction ? 

     

    Comme sombrent les nations ….

    Quand la Vengeance écoute la requête du Fou

    Quand la Haine annule l'analyse et la Raison

     

     

    Losque j’ai commencé à rédiger cet article, les événéments qui ont fait des morts à Kinshasa, les 19 septembre 2016 et le 20 septembre 2016, lors de manifestations organisées par l’Opposition et qui ont été reprimées par la Polce (PN)  n’avaient pas encore eu lieu.

    Nous sommes entré dans un engrenage de la violence qui était prévisible, tant les positions défendues par les deux parties, Opposition et Majortié Présidentielle (MP) sont opposées.

    Je regrette, vivement ce qui se passe. Je me suis fait entendre via Twitter, sur Facebook et dans ce blog. “Chronique d'un carnage annoncé”. “Descente aux enfers”.

    Je suis outré de la manière utilisée par l’oppositon pour instrumentaliser la population avec des propos “Populistes”, “Ethniques” ou “Nationalistes”. Je suis déçu du silence du Président quant à ce qu’il entand et attend de ces semaines et mois à venir.

    Je me sent agressé, chaque jour sur les "réseaux Sociaux" tant la haine est perceptible, l'appel au sang y est criant. Sous couvert d'anonymes, sous couvert de l'appel à la Démocratie, c'est de vindicte dont il est question. J'appel les intellectuels à se mobiliser pour prendre leur plume et appeler de leurs voeux que le sang ne coule plus. Que le dialogue est nécessaire.

    Comme disait Mitterand, "Donnons le temps au Temps !" 

    Pour l’Opposition, à quelques Leaders près, “C’est tout, tout, tout ”, même le Chao, et le Néant SAUF Joseph Kabila. Sauf, le Dialogue afin d’arriver à un concensus sur une date “possible” à laquelle, les élections pourront se tenir. Etant donné le budget nécessaire. Les données nécessaires au bon déroulement de celles - ci.

    Cette note, n’a nul autre objectif que donner un avis quant à la situation actuelle d’une part et dire ce que je pense du déroullement de la campagne dans les jours et semaines à venir, en vue des élections en République Démocratique du Congo, d’autre part.

     

     

    Lire la suite

  • 56 Ans

    Pin it!

    C'est le 56ème anniversaire de l'Indépendance du Congo. 

    Une pensée pour la population et l'espoir que cette année

    se passera bien. 

     

     

     

    Lire la suite

  • R.D.C. Kinshasa, Victoire en chiffres défaite d'une politique ?

    Pin it!

    Bd Lumumba, Echangeur, Limete, Des estimations de votes, les premières tendances commencent à tomber. Les militants des différents partis recuiellent et propoagent les meilleurs scores  engrangés par leur poulain. Telle ville de telle région tombe. Les GSM aux oreilles un bout de papier, des chiffres, des noms de villes, des noms de candidats vites couchés sur le papier.

    Une première analyse, se jeter à l'eau sur base de ce qui est dit, sur base des premières tendances.

    On pourrait dire. "Vers une victoire en chiffres et la défaite d'une politique". Il faudra décrypter dans les jours qui viennent et ne pas aller trop loin avec ce dont on dispose en ce moment. Après tout, c'est le 6 décembre, jour de la Saint-Nicolas, que les résultats encore provisoires seront proclamés. 

    A ce jour, des partis récusent les résultats. Seuls deux candidats restent muets. Le Chef de l'Etat et Etienne Tshisekedi. Probablement certains d'avoir gagné chacun de son côté.

    A 9 heures, les Observateurs Electoraux Africains, SADEC, l'U.A. (Union Africaine),....  tiennent au Grand Hôtel de Kinshasa une conférence de presse pour rapporter le résultat de se qu'ils ont constaté durant le déroulement des élections du 28 novembre 2011 et d'hier.

     

    Bonne journée et bonnes lectures !

  • Kinshasa retient son souffle.

    Pin it!

    Kinshasa vient d'apprendre officiellement la mort du

    Président du Gabon, Monsieur Omar Bongo. Les kinois

    et en général les congolais appréciaient le Président

    Bongo pour ses prises de positions en faveur de la Paix

    dans la région et l'offre de ses bons offices pour des

    règlements diplomatiques des questions qui fâchent

    en Afrique des Grands Lacs. C'est du haut de ses 42

    ans de règne et après avoir été au centre de tout ce

    qui se passait, ses relations privilégiées avec la France

    et ce que l'on appelera "la France-Afrique", Mr. Omar

    Bongo, était devenu un "patriarche" pour bon nombre

    d'africains.

     

    Qui pour le succéder ? C'est la question qui revient

    le plus souvent.


    joseph_kabila_omar_bongo_libreville

    Le Président Joseph Kabila et le Président Omar Bongo

    à Libreville : Photo 7/7

     

    Outre la perte du Président Gabonais, ce qui retient

    toute les attentions et offre à la polémique c'est l'

    annonce faite ce 5 juin 2009 dans toute la presse

    kinoise, de la possible éviction du Premier Ministre

    Adolphe Muzito.

     

    large_Muzito

    Le "Premier" comme on dit ici, n'est nullement

    épargné par une presse qui le rend responsable de

    la quasi totalité des maux que connaît la République

    en ce moment.


    Après la démission de Monsieur Vital Kamerhe de

    son poste au perchoir de l'Assemblée Nationale des

    députés, ce serait au tour de la Primature de se

    voir contrainte à un remaniement. 


    On attendait, c'est vrai un remaniement mais pas

    à ce niveau et aussi rapide. D'après une lettre

    rendue publique, Monsieur le Président de la Rép.

    Démocratique du Congo, Monsieur Joseph Kabila,

    aurait retiré des prérogatives du Premier Ministre

    l'ordonancement des dépenses publiques sans l'

    autorisation prélable  du Président de la République

    lui même.


    Désavoeux ? Manoeuvres en vue de 2011 ? Que

    penser ? Le Premier Ministre est selon la presse

    nationale rendu responsable de l'ensemble des

    maux que connaît la République en ce moment.

    Et donc, prié de démissionner.


    Les dépenses publiques passent pourtant par des

    "fusibles" diront nous avant d'aller à l'approbation

    ou non. Le Budget qui par son quitus permet de

    transité ladite dépense vers les Finances. En bout

    de chaîne, le trésor et la Primature qui est mis au

    courant de ce qui est à la fois budgétisé et possible

    d'engager.


    Un remaniement attendu mais imprévu dans sa

    forme. Tellement la rupture est brusque. Tant est si

    bien que l'entente paraissait réellement cordiale entre

    le Président de la République et Monsieur Muzito.


    A suivre ....


    Bonne journée et bonne lecture !


     

  • Et si ....

    Pin it!

    Et si le discours du 25 mars 2009, prononcé par M.

    Vital Kamerhe, devenait un discours historique ?

     

    Et si ce à quoi nous assistons, n'était qu'un leurre ?

    Et si, comme on, dit, on doit sauver les apparences,

    "partir" quand on voudrait (pourrait)  "rester" ?


    A lire et relire, le discours de l'ex-Président de la

    Chambre des députés, chambre basse, prononcé

    lors de sa démission, on ne peut que se dire, "et

    bien chapeau bas". Dignité !


    La démocratie ne peut qu'en sortir grandie. Et

    c'est bien là, que le discours prends toute sa

    grandeur et sa pertinence, face à une presse qui

    n'a pas été neutre, "...une forte campagne de

    diabolisation et des injures gratuites sur ma

    personne à travers toute la presse écrite, et

    audiovisuelle tant privée que publique..."

    "c'est le lieu de déplorer la culture de l'injure

    publique..." et de poursuivre sur le témoin à

    laisser aux jeunes générations par la classe

    poilitique qui se laissse trop facilement aller

    elle aussi, dans ce courant. Et de citer Ghandi

    "le grand combat que chacun doit mener c'est

    contre sois-même pour repousser cette nature

    qui nous habite et qui nous pousse à détruire

    ce que nous avons construit, même au prix du

    sacrifice suprême."


    Ce qui transpire aussi, c'est le respect de Mr.

    Kamerhe face au Président de la République,

    respect aussi face à la tâche des députés et

    du parlement.


    La République Démocratique du Congo,  peut elle

    se passer de Monsieur Vital Kamerhe? D'une telle

    personnalité ? Nous ne parlons pas de culte de la

    personne ici, mais de la capacité de réflexion, et

    de pugnacité à la tâche que laisse entrevoir ce

    personnage haut en couleur et au verbe aiguisé.

    La population ne s'y est d'ailleurs pas trompée, le

    débat était dans la rue et  les bureaux aussi animés

    que dans l'hémicycle.


    Et si...


    Bonne journée et bonne lecture.

    Palais du peuple_3 juin 2008 089_Dany Masson_1

    Le Palais du Peuple et la Tour R.T.N.C.

    Palais du peuple_3 juin 2008 106_Dany Masson_2

    Le Palais du Peuple et alentours

  • Un conflit dont on se passerait bien

    Pin it!

    Depuis l'intervention conjointe des troupes congolaise

    et rwandaise dans le Nord Kivu, Mr. le Président de la

    Chambre , Mr. Vital Kamerhe s'est mis contre lui, son

    propre camp, celui de l'AMP, Alliance pour une Majorité

    Présidentielle, voir celle du Président lui même.


    Lundi 16 mars, jounée attendue par beaucoup et perçue

    comme celle de tout les dangers. Tant pour le Président

    de la Chambre Basse que pour la stabilité démocratique

    de la R.D.C.


    Le Président de la Chambre des députés, malgré le boycott

    d'un grand nombre d'élus de la majorité est resté stoïque.


    Pas de démission, un bilan de l'action parlementaire, et de

    l'avancée démocratique de la R.D.C.


    Mais devant tout ce remue ménage, sommes nous face

    à une vraie crise entre deux personnes qui se doivent l'un

    et l'autre tant d'acquits politiques ?


    Sommes nous devant une polémique stérile, comme c'est

    souvent le cas, alimentée par des hauts parleurs qui y ont

    un intérêt quelconque ?


    Les jours qui suivent nous en apprendrons certainement

    plus. Dans l'espoir qu'une nouvelle crise ne vienne pas de

    nouveaux déstabiliser une démocratie naissante.

     

    De toute les manières, voilà bien un conflit dont on se

    passerait bien. Et comme le disent les gens de la rue,

     

    Qu'est ce qui peut bien ce passer entre ces deux la ?

    On n'a pas intérêt à ce qu'ils se séparent.


    Bonne journée et bonne lecture.

     

    Vital Kamerhe et les enchanteurs_DanyMasson

     

     

  • Ouf, la demande d'un Plan Marshall...

    Pin it!

    C'est fait; Monsieur Vital Kamerhe, Président de
    la chambre des Députés a fait appel et évoqué un
    Plan Marshall  pour la Région des Kivus.
     
    La Région des Grands Lacs Africains peut elle
    sortir  du sous-développement chronique dans
    lequel elle se trouve sans un plan ambitieux avec
    les différentes composantes internationales et
    nationales des pays de la CEPGL, "Confédération
    Economique des Pays des Grands Lacs" ?
     
    Un plan d'envergure permettant de lancer les
    bases d'un développement durable sur des piliers
    solides, Economique, Sociaux et de Paix. Les deux
    premiers enmenant le dernier.
     
     On se rappel le 5 juin 1947, le Plan Marshall était 
    signé pour rétablir 16 pays européens, la taille de la
    R.D.C., ces pays avaient ete anneantis par la seconde
    guerre mondiale.
     
    Les enjeux ne sont pas les mêmes et l'époque est
    totalement différente. Pourtant les effets sont les memes.
    A force de jouer à qui perd gagne en Afrique centrale 
    on rique de se brûler.
     
    On note que Monsieur Bernard Kouchner sera en RDC
    les  26 et 27 janvier 2008. C'est une bonne occasion 
    de prolonger le débat avec lui.
     
    L'effort de la Communauté International  effective envers
    la R.D.C. est de 30% de ce qu'elle aurait du être. Des
    milliers de personnes meurent chaque jour dans une
    quasi indifférence totale. 
     
     
    Certes, les choses sont perfectibles ici comme ailleurs,
    sauf qu'ailleurs, il n'y a pas environs 35 000 personnes
    qui meurent des tragédies de la pauvreté, des guerres, 
    et de ce qu'elles engendrent comme horreurs, prives de
    l'accès à la santé et à l'éducation.
     
    Facile dès lors de pointer du doigt l' Afrique et ses
    ressortissants, voir ses dirigeants.
     
    Une politique fondamentale est à repenser. L'avenir
    n'est pas qu'à l' Est, (Asie) dans le combat des nations
    pour la préservation de la planète l'Afrique ne comptera 
    pas pour des pommes.
     
    En musique on le sait il faut "deux noires pour une
    blanche", l'avenir se compose différemment. Du 
    moins c'est ce que nous espérons. Debussy n'avait
    pas tord mais c'était pour la musique pas pour le sort
    de l'humanité. 
     
    Vital Kamerhe et les enchanteurs_DanyMasson

    Ci - dessus : Mr, Vital Kamerhe avec deux Enchanteurs.
    Photo : D M