william styron

  • William Styron, le désir de toucher...

    Pin it!

    « Le désir de toucher le monde par des mots a quelque
    chose à voir avec la puissance d'une nation. »

    (extrait d’entretien avec Claude. Servan- Shreiber)

    La puissance des mots et des émotions Styron la possédait.
    Le choix de Sophie (Spohie’s choice), Stingo, Nathan
    et Sophie, et son choix. Le nazisme et sa cruauté,
    Celle de l’holocauste des juifs. Manhattan comme décor à
    cette histoire impossible. Chef d’œuvre de la perversité humaine

    Anti – militariste comme Faulkner, qualifié de plus faulknérien
    des écrivains. La devrait s’arrêter peut être la critique. Ne pas
    nier le style de William Styron sorti de sa propre sensibilité écrits, humains, pleins de vérité, de complexité, de
    cruauté et de foie en la vie, puisée dans l’adversité de la vie
    et contre la maladie

    Le choix de Sophie

    William Styron